Mise à jour le 16/10/2012
RÉPARATION ET ENTRETIEN D'UN BOILER/COMBINE TRUMA

Introduction
Lors de l'allumage du boiler, en appuyant sur le bouton Marche/Arrêt, la séquence suivante doit se produire :
Au bout de 3 secondes, on doit entendre le "clic-clic" de l'étincelle de la bougie et simultanément un "clac" (bruit métallique) pour l'ouverture de l'électrovanne.
On doit entendre le gaz entrer dans le boiler puis le bruit du gaz qui s'enflamme.
Arrêt du "clic-clic" de la bougie.

 

Entretien
En dehors du détartrage, un boiler ne nécessite pas un entretien particulier. En effet, au niveau du gaz le principe est relativement simple : en fait le boiler est une marmite avec un feu dessous comme pour une cuisinière.  Par contre ce qui est plus compliqué c'est l'électronique et les capteurs pour la gestion de l'ensemble. Mais l’électronique, elle n’a pas besoin d’entretien.
Le boiler ne sert qu’a chauffer l’eau, comme le cumulus de la maison, alors que le combiné servira également au chauffage grâce à un système de ventilation, mais le principe reste le même.

.
Au niveau de l'entretien  il y a 2, 3 choses à faire:
Remettre le plus souvent possible le cache de la cheminée.
Détartrer une fois par an votre boiler, ne pas attendre de voir un pellicule blanchâtre à travers le tuyau d'eau branché sur la sortie de l'appareil.
Extrait documentation TRUMA :  Le réservoir d'eau est en acier inoxydable  (compatible avec les denrées alimentaires). Pour éviter une infestation de microorganismes, nous recommandons de chauffer le chauffe-eau à70°C à intervalles réguliers et de ne pas utiliser l'eau comme eau potable.
Pour le détartrage du chauffe-eau, utilisez du vinaigre ou de l'acide formique, que vous versez dans le chauffe-eau par la conduite d'arrivée d'eau. Laisser agir l'acide, puis rincez soigneusement le chauffe-eau à l'eau claire. Pour la désinfection, nous recommandons "Certisil Argento" ; les autres produits, en particulier ceux dégageant du chlore, sont inadaptés
.

Combiné

Boiler

Vidanger le combiné : vanne automatique noir et rouge.
Vidanger le boiler : vanne jaune situé à côté du boiler

Une fois le boiler/combiné vidé, refermer la vanne de vidange.
Nb :  Il n’est pas nécessaire d’attendre le détartrage pour vidanger. Même à la belle saison il est inutile de laisser l’eau stagner dans le réservoir entre deux utilisations du camping car.

Retirer le tuyau d'eau chaude, en haut du boiler/combiné et celui d’eau froide en bas. Le tuyau peut tenir via un collier Serflex ou via un raccord à emboîtement en plastique gris.

Mettre en place un tuyau en BAS, côté boiler/combiné. A l’autre extrémité, emboîter un entonnoir.
Le tuyau doit être suffisamment long pour que l’entonnoir se retrouve au dessus du boiler/combiné.
Mettre un collier Serflex pour bien serrer le tuyau.
Coincer l’entonnoir avec un fil de fer pour qu’il ne bouge plus.

Remplir le boiler/combiné d’un mélange de 2/3 de vinaigre d'alcool et 1/3 d’eau. 

Faire couler doucement, de façon à ne pas saturer le tuyau de vinaigre et d’éviter de prendre un retour de vinaigre. Arrêter de le remplir dès que le vinaigre ressort par la tétine du dessus.

Combiné

Boiler

Variante


Remplissage par le haut
Avec le petit tuyaux pour faire passer l'air.

Pour le combiné, le tuyau d’arrivée d’eau froide est situé dessous, donc difficilement accessible. S’il n’est pas possible d’y  raccorder un tuyau :

  Retirer le tuyau d'eau chaude en haut du combiné.
  Mettre en place un tuyau en HAUT, côté combiné. A l’autre extrémité, emboîter un entonnoir.

Astuce transmise par Gérald Agostini  "Nous avons détartré le Truma de notre camping-car en suivant vos conseils. Nous avons apporté une petite amélioration à votre système dont nous souhaitons faire profiter l'ensemble de la communauté
camping-cariste. Comme vous le précisez il est difficile de remplir le boiler avec le vinaigre par manque de sortie d'air ce qui nous a conduits à utiliser 2 tuyaux de diamètres différents utilisés emboîtés l'un dans l'autre. Le tuyau "central" de très petit diamètre pénètre dans le boiler et dépasse de l'entonnoir. Il permet à l'air de s'échapper et évite toute remontée intempestive du liquide poussé par des bulles d'air. Cette astuce facilite grandement le remplissage"

 

Autre méthode transmise par Didier Maurel "il suffit de la faire aspirer par la pompe avec un bout de tuyau plongé dans le seau et connecté à l'aspiration de la pompe, sortie de l'eau chaude débranchée (prévoir un petit récipent dessous). On peut  procéder de la meme façon pour les rinçages: aspiration d'eau propre, jusqu'à débordement par la sortie d'eau chaude, puis arrêt de la pompe et vidange: on est sur d'avoir bien rincé".

Faire chauffer au maximum (à 60°C)  le boiler/combiné.

Attention en chauffant, l’eau à tendance à rentrer en ébullition. Pour éviter qu’elle coule par terre : mettre un tuyau, une bassine et un éponge au cas où.
Laisser agir 1 à 2 heures.
Vider la cuve.
Bien rincer le boiler en faisant circuler de l'eau propre puis en le vidangeant.
Remettre les tuyaux d'eau chaude et d’eau froide.
Mettre en route la pompe et vérifier que les raccords sont bien remis correctement et qu’ils ne fuient pas. Ce serait dommage de faire cette vérification juste avant de partir avec votre camping car.
Une fois le circuit en pression, refaire un rinçage.
Bien rincer avec de l’eau toutes les éclaboussures de vinaigre.

 

Attention lors du nettoyage du boiler/combiné, évitez d’utiliser de la javel. Si toutefois vous le faites, surtout ne pas surdoser et rincer rapidement le circuit d'eau, la cuve du boiler est en inox et la javel peut attaquer la cuve.
Nettoyer la cheminée à l'aide d'un aspirateur: Il faut d'abord retirer les 6 vis de la cheminée (avec un tournevis cruciforme) du cache plastique .
Ne pas oublier de vidanger le boiler, pour éviter des problèmes de gel l'hiver.
Diagnostic de la panne
Lorsque l'on appuie sur le bouton Marche/Arrêt, rien ne se produit 
Le fusible d'alimentation situé sur la centrale électrique, du boiler est grillé
Le fusible de protection de la carte électronique est grillé, celui-ci se trouve directement sur la carte (1.65A Temporisé)
La carte électronique est HS. Les cartes sont compatibles entre elles même si la contenance du boiler est différente (10l ou 14l). 
J'ai eu ce problème dès la 2eme utilisation. Le fait d'intervertir la carte m'a évité de tout démonter et de bloquer mon camping car pendant la réparation.
Il n'y a pas de bruit  ("clic-clic")  de l'étincelle 
La bougie est  encrassée.
La carte électronique  est HS ou des  soudures abîmées ont entraînés des mauvais contacts. 
Un câble d'alimentation de la bougie est en court circuit
Il y a bien le "clic-clic" de l'étincelle et simultanément un "clac" (bruit métallique) pour l'électrovanne, puis l'arrêt du "clic-clic". Mais après un moment le voyant se met au rouge
La bouteille de gaz est fermée, le gaz restant dans les tuyaux a permis le démarrage.
Le cache extérieur n'a pas été retiré.
La grille extérieure (cheminée) est  bouchée (ex toile d'araignée): vous pouvez démonter le cache en plastique, puis nettoyer l'entrée de l'air (partie haute) et la sortie (partie basse)
En dessous de la prise d'air, il y a un petit tuyau (A) qui normalement sert a l'évacuation de l'eau de condensation, le constructeur recommande de passer un fils de 15 cm de long, dans le tuyau pour le dégager des obstructions éventuelles En utilisant un fil assez long long vous pouvez enlever un bouchon d'argile. Il y a la possibilité de donner un coup de soufflette dans le tuyaux, mais dans ce cas on risque faire tomber le bouchon à l'intérieur du boiler.
Ci-dessous le récit de Didier Maurel  
"La réparation du boiler et ça a marché !!!
Après un détartrage en suivant les bons conseils, encore des démarrages aléatoires, donc nettoyage en suivant le guide: 
cf. ci-dessus: petit tuyau (A) qui normalement ....
à l'intérieur du boiler.Résultat: ça démarre!!! "
Spécifique au combiné
Après la mise en service, le voyant de contrôle est bien vert, mais il y a pas de sortie d'air chaud: C'est simplement que le thermostat est au dessus de la température ambiante: Mettez le au maximum pour contrôler le bon fonctionnement.
Le voyant rouge clignote: La tension de la batterie est trop faible (<10.5V), de même il est probable que votre combiné ce soit vidangé, car la vanne de vidange (sécurité antigel) s'ouvre dès 10.8v (pour plus d'infos ).
Le voyant rouge s'allume après 30sec de mise en service : voir chapitre précédent du boiler (Arrivée d'air, gaz fermé ...) 
La voyant rouge s'allume après une longue période : Vérifier le gaz: avec du butane il a pu geler (pour plus d'infos ). Vérifier également que les bouches de chauffages ne soient pas toutes fermées.
Il y a bien le "clic-clic" de l'étincelle mais pas le  "clac" de l'électrovanne ou on entend pas le gaz sortir.
L'électrovanne est HS ou bouchée.
Elle peut être en panne
Elle peut être  bouchée ( Il y a un filtre à l'entré de l'électrovanne mais des saletés peuvent passer)
Il y a de l'huile dans le circuit de gaz
Il y a de l'huile dans le circuit de gaz, ce problème m'est arrivé à deux reprises et j'ai finalement appris de la part de Truma que depuis 1-2 ans, ils avaient quelques retours pour ce problème: A priori les pétroliers filtrent moins bien le remplissage des bouteilles de gaz. D'ailleurs voila un extrait paru dans le N°141 de Mai 02 du Monde du camping car "...Comme nous l'avons déjà signalé, il peut se produire des défauts de chauffage dus à la présence d'huile dans certaines bouteilles de gaz. Au mieux un nettoyage à l'air comprimé règle le problème, mais il peut être nécessaire de changer la valve, car les joints d'étanchéité n'acceptent pas les hydrocarbures . Astuce: Utiliser une grande lyre qui fait une boucle vers le bas et la souffler tous les 4 ou 5 changements de bouteille." , un autre article du Monde du camping car : ....nous avons pris contact avec Euro-Accessoires dont la réponse pourra sans doute servir à de nombreux usagers. "Après analyse, il s'avère que le problème ne provient pas du chauffage. Il arrive parfois que dans certaines bouteilles de gaz il soit constaté des dépôts huileux, ce qui provoque un blocage au niveau de l'électrovanne du chauffage. Il faut savoir que cet appareil de forte puissance étant monté en partie basse du véhicule, les dépôts huileux se concentrent en premier sur cet appareil…En conclusion, nous conseillons à tous les utilisateurs d'installer une lyre la plus longue possible afin de former un col de cygne entre le détendeur et la bouteille de gaz de façon à catalyser au maximum les dépôts huileux pouvant provenir de la bouteille. Il est utile de faire entretenir périodiquement son réseau gaz par son concessionnaire."

L'électrovanne du boiler est sensible à l'huile car à cause la viscosité de celle-ci l'électrovanne se colle.
Au premier incident je ne m'en suis pas trop occupé, la seconde fois, on m'a annoncé un devis de 107€ (700 frs), alors j'ai mis les mains dedans ....
Cliquer pour agrandir
Avant de tout démonter vous pouvez vérifier manuellement le fonctionnement de l'électrovanne.
Pour cela il suffit de l'alimenter directement en 12 volts.
Couper l'arrivée de gaz, retirer le connecteur gris, puis il faut raccorder 
le + de l'arrivé ( fil rouge à gauche du connecteur gris ) au + de l'électrovanne (fil rouge (2eme) à droite du connecteur gris)
le - de l'arrivée ( fil bleu 3eme à gauche du connecteur gris ) au - de l'électrovanne (fil noir/jaune (3eme) à droite du connecteur gris)
Mettre et retirer plusieurs fois le fusible ou un des fils noirs pour voir si l'électrovanne finit par se débloquer.

Vous pouvez ouvrir le gaz pour vérifier si vous entendez bien le gaz rentrée dans le boiler lorsque l'électrovanne est ouverte.
 Si l'électrovanne c'est remis à fonctionner. Vérifiez par la suite, si à l'arrivée du gaz dans l'électrovanne, il n'y a pas d'huile.

Si vous devez changer l'électrovanne, il est impératif de démonter le boiler.
Tout d'abord il faut arrêter la bouteille de gaz puis enlever le fusible 
alimentant le boiler, de votre centrale électrique.
Il faut commencer par retirer les 6 vis de la cheminée, avec un tournevis cruciforme, du cache plastique 

Attention ne pas perdre ces vis, celles-ci sont en inox

 

Retirer les bouchons en plastique gris, sur les 2 vis du bas

Retirer les 4 vis avec une clé de 7

1) Panne sur électrovanne
Retirer les 2 vis qui maintiennent le cache noir en plastique de l'arrivée de l'électricité (A droite de l'appareil).
Enlever les 2 connecteurs, le jaune qui provient du boîtier Marche/Arrêt et le gris pour l'alimentation.
Déconnecter l'arrivée du 12v. Attention bien repérer les fils: sur le connecteur gris le fil rouge est le + et le bleu le - ( alors que le fil d'arrivée depuis ma centrale électrique jusqu'au sucre est différent:  le bleu est le + !!!!)
Il faut démonter l'arrivée de gaz sur la droite de l'appareil (A) 
Les 3 vis (B) qui maintiennent le boiler
L'arrivée d'eau (C) froide (en bas) et la sortie d'eau chaude (en haut).
Il peut être difficile de décoller le boiler, car parfois il y a du silicone entre la cheminée et la carrosserie.

  Enlevez le couvercle en plastique (D), puis dégagez le contour en carton en partant du circuit électrique (E)

Retirez l'écrou de 7 qui maintient l'électroaimant (F), ce qui permet l'accès à la 2eme vis de  l'électrovanne puis dégagez l'électrovanne, en retirent les 2 vis  (G) que l'on démonte avec une clé de 7.


Une fois démonté, avec le 12v, il faut ouvrir et fermer à plusieurs reprises l'électrovanne pour dégager l'huile

Pour le 12v vous pouvez utiliser un petit transformateur, rappel: le + sur le fil rouge (2eme) à droite du connecteur gris et le - sur le fil noir/jaune (3eme) à droite du connecteur gris.
Raccorder l'électrovanne à une petite bouteille de gaz, ce qui permet lorsque l'électrovanne est ouverte de chasser l'huile. 
Raccord tétine Pour le gaz et pour travailler facilement, il est nécessaire d'avoir un raccord tétine (avec bicône + écrou dia:15) pour relier (avec un tuyau souple) l'électrovanne au détendeur d'une bouteille de gaz.
Si l'électrovanne contenait de l'huile, il est impératif de nettoyer le circuit de gaz: Il faut démonter les tuyaux à l'arrivée des appareils, démonter le détendeur après la bouteille de gaz puis envoyer de l'air sous pression depuis le départ de gaz (juste après le détendeur)

 Pour remonter il suffit de reprendre le démontage dans l'ordre inverse.
Un conseil, ne pas remonter le tout définitivement et attendre un ou deux jours sans utilisation. Je ne suis pas arrivé à chasser la viscosité de l'huile et après une nuit sans utilisation l'électrovanne c'est recollée, un coup de 12v en direct et c'est reparti ..... mais le lendemain re-blocage. Du coup j'ai dû changer l'électrovanne. 

Photos en coupe d'un combiné  Truma Transmis par K.-H.Garnas C 6002 
Photo1:Cliquer pour agrandir , Photo2:Cliquer pour agrandir, Photo3:Cliquer pour agrandir
Liens vers vue en coupe du C 3402/C 6002 Transmis par K.-H.Garnas  
Vue en coupe
 (penser à cliquer sur après avoir cliqué sur la loupe)
Boiler avant et après1992 


Image en 1200x866


Image en 1200x934

Combiné C3400 et C 3402


  Image en 1200x1716


Image en 1200x1671


Image en 823x1158

Accessoires Combiné 
   Image en 1200x1716
Vue en coupe du nouveau combiné TRUMA Combi 4 et 6 Transmise par K.-H.Garnas 

Image en 705x1006
Liste des réparateurs agrées Truma ( ou lien vers le site de Truma adresse pour l'Europe)
Un message de P Bedrini:
Pas facile de trouver des pièces détaches pour un réfrigérateur Elecrolux a absorbtion : voici un SAV TRUMA ; Electrolux ; Thetford , également atelier de réparation de camping car , il ne sont pas nombreux ! 
CAR EVASION 77  16 av de l'epi 77540 ROZAY EN BRIE tel 0164429061 , Il y a également plein de pièces détaches pour camping car et le patron est très sympa ! 

 

Bibliothèque de pannes et surtout les réponses ...
 Déflagration sur combiné TRUMA C xxxx
Hier donc, j'ai pris le taureau par les cornes. Après info,  les deux bougies d'allumage ont une électrode de 3,5 cm, l'écart au bout des deux électrodes doit impérativement être de 3 mm (avec une tolérance de + ou - 0,5 mm) et le bout de chaque électrode doit être distant de 3,5 mm (avec une tolérance de + 1) de la platine du brûleur.
La troisième bougie quant à elle (électrode de 4 cm) sert de sonde, le bout de son électrode doit être situé au centre du brûleur et espacé de la platine de 13 mm.
Le gentil technicien m'a précisé que la déflagration pourrait être due à un défaut du ventilo qui aspire l'air extérieur pour une meilleure combustion. S'il ne marche pas les pièces se trouvent chez Trigano.
Fort de tout cela j'ai donc effectué mes réglages et vérifié mon moteur.
Maintenant tout est remonté et l'ensemble marche bien, mais mis à part un changement de bouteille, je ne vois pas ce qui aurait pu créer cette explosion.
J'en ai profité pour vérifier si ma petite trousse à outils du C.C. était suffisante pour démonter pendant un voyage.
Je suis intéressé par ton système d'alarme couplé au portable donc à bientôt.

 Yves

Bonjour,
je vois que dans des forums cc. que certains possesseurs du TRUMA C 3xxx et C 6xxx, se plaignent de déflagrations lors de l´allumage.
Il y a quelques mois j´ai parlé avec un technicien allemand itinérant de TRUMA et voilà ce qu´il m´a dit::
L´on remplace ( en partie sous garantie ) le système d´allumage ( Ignition box ) par un modèle dont la cadence d´allumage est 8 fois plus forte que l´original. 
Cet " ignition box " n´est pas un produit TRUMA, mais d´un sous-traitant. Ce boîtier est également utilisé dans certains frigos.
Peut-être que vous pouvez publier cela dans votre site...?
Un cordial bonjour de Bavière,
K.-H.Garnas 

Les conseils de Truma
Il résulte de tests internes que, pour arriver à un comportement d’évacuation des gaz calme, la longueur effective du tuyau d’évacuation est absolument décisive.
Il faut utiliser pour le système d‘évacuation des chauffages Trumatic C une longueur minimum de 70 cm (jusqu’à maintenant 50 cm) (l’importance est sur la longueur effective avant le refoulement après mise au longueur).
Si en cas de réparation la prolongation du tuyau d’évacuation n’apporte pas le succès souhaité, le ventilateur d’air de combustion peut également être échangé . Le code article 34000-55000  reste inchangé.


Bruit de claquement
Sur mon c.c. j'ai un problème avec le Truma C 6002, qui au redémarrage fait un bruit de claquement et parfois s'éteint.
Quel est le problème ? comment y remédier ?

et puis ...
Bonjour,
Merci pour pour votre aide, j'ai résolu l'anomalie en remplaçant l'allumeur.
Le claquement au redémarrage du chauffage, venait du fait que l'étincelle était tardive ou inexistante ce qui provoque une accumulation de gaz et lorsque l'étincelle se fait cela provoque une mini explosion, d'ou ce claquement.
Amicalement

Gérard BAUDRY
Thyristor 106D1

Ma 1ere panne    
Bonjour,
Comme promis, voici les photos de la carte,
Cliquer pour agrandir : Carte vue de devant Cliquer pour agrandir: Carte vue de derrière ainsi que la panne que j'y ai trouvé...   

Le symptôme était similaire à celui observé par François et son LM324 :"Après mise en marche du boiler, l'electro-vanne s'enclenche, le piezo crépite et j'entends le gaz arriver. De l'extérieur j'aperçois dans le noir la flamme par la grille. Au bout de 4-5 secondes, l'electro-vanne coupe l'arrivée du gaz."
Le boiler démonté, je constate que la flamme s'allume effectivement 5 secondes, puis le boiler se met en sécurité et coupe le gaz. Comme si la carte ne détectait pas la présence de la flamme...
Je suis la connection du détecteur de flamme (l'électrode d'ionisation' en langage technique) et je m'aperçois que le circuit imprimé est oxydé au niveau des pistes (voir flèches sur photo jointe). Vu le mode de fonctionnement de l'électrode (la flamme change la conductivité de l'air), je pense qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de courant a détecter, donc un fuite sur le circuit imprimé peut jouer... Je gratte avec un cutter entre les pistes, et hop, ça repart... PB réglé.

J'ai commencé à relever à la mimine le schéma de la carte du Boiler Truma.
Il est dans le fichier attaché :


Symptôme de ma 2ème panne: "Plus d'allumage du Boiler, plus de TicTicTic a la mise en route."

Diagnostic : C'est le thyristor 106D1 qui était cramé. Remplacé par un TIC106D compatible, et c'est repartit... (Je pense qu'une petite résistance en série avec la grille du Thyristor -100ohm- permettrait de limiter le courant max et de réduire les risques).

Vous pouvez publier sur votre site, si ça peut aider d'autre camping-carristes... 


Joel

Circuit intégré LM324

Bonsoir,
Je vous fait part du problème que j'ai rencontré sur le Boiler Truma de mon camping-car Chausson (Welcome 60) 
Symptôme : Après mise en marche du boiler, l'electro-vanne s'enclenche, le piezo crépite et j'entends le gaz arriver. De l'extérieur j'aperçois dans le noir la flamme par la grille. Au bout de 4-5 secondes, l'electro-vanne coupe l'arrivée du gaz.
Contrôle : Au voltmètre numérique, je teste la tension a l'arrivée de la sonde de température (fil blanc sur le 4eme  fil du connecteur de la carte électronique) par rapport à la masse : 375mV avant allumage, 300mV avant la coupure, ce qui m'indique que la sonde fonctionne mais que la carte électronique ne détecte pas la montée en température, donc la présence d'une flamme. Je continue à tester et j'arrive au circuit intégré LM324 sur la carte électronique qui ne réagit pas à cette baisse de tension.
Remède : déssoudage et changement du circuit intégré LM324 et tout fonctionne à nouveau.
Si ça peut rendre service à d'autres personnes ...
J'ai oublié de prendre une photo de la carte... La carte comporte de mémoire 3 composants actifs : 1 circuit intégré (LM324 que j'ai changé) et 2 transistors. Les causes de panne seront sur le plus souvent sur l'un de ces composants ou sur une soudure défectueuse sur la carte en particulier sur les composants les plus hauts comme les condensateurs chimiques. Le circuit LM324 est soudé sur la carte mais c'est une simple face et il se dessoude très bien avec de la tresse à dessouder

Francois

Transistor BC547C

Merci pour votre excellent site, il m'a permis de comprendre le fonctionnement et aussi la (les) panne (s) subie (s) sur mon truma C3402 (camping car Roller team de 2004).
En fait, j'ai été confronté à deux pannes successives et pratiquement simultanées.
Première panne : due à la fameuse électrovanne qui reçoit de la parrafine résiduelle transportée par le gaz. Panne aléatoire, car dépendant de la température extérieure, une fois ça marche, une fois ça ne marche pas !!
Deuxième panne : Aucun démarrage : l'électrovanne chauffée au sèche cheveux ne s'ouvre plus. En fait, je détecte que le processus de démarrage du chauffage fonctionne jusqu'à l'ouverture de l'électrovanne (démarrage de la ventilation, train d'étincelles, mais pas de tension à l'électrovanne).

A ce point, je trouve chez Menatlantic service une proposition de vente d'une chaudière occasion à 720€. Je commande, et la pose. Super, ça marche (dans mon garage).
Je pars pour les vacances de noël, il fait froid, et suis à nouveau ennuyé par l'électrovanne : en effet, celle de ménatlantic était aussi souillée de paraffine. Je retourne la pièce à Ménatlantic, qui m'en renvoie une autre neuve sous garantie : super!!! je suis au bout de mes problèmes. J'en profite pour recommander cette société Ménatlantic service (4, bd maréchal Juin, 44100 Nantes), pour leur professionnalisme, et leur sérieux.

La suite : Étant en possession d'une carte électronique qui fonctionnait, je recherche quelle pouvait donc être ma deuxième panne. En fait je relève au multimètre des valeurs bizarres sur un transistor (BC547C), qui commande un relais d'alimentation des bobines d'électrovannes. Ce transistor changé (fourniture CONRAD électronique), la carte fonctionne comme une neuve. Me voici donc maintenant avec une chaudière d'avance....; mais je ne pouvais pas deviner quel composant était défaillant. Une carte électronique neuve est facturée 700€, alors...

Carte électronique : Je joins en pièce jointes deux photos montrant (flèche) le transistor en cause de ma panne. Cela peut servir...
Cliquer pour agrandir   Cliquer pour agrandir

Par ailleurs : J'ai trouvé un fournisseur de filtre gaz trés pratique : il s'agit de SARL leader loisirs, 416 route du printemps 38440 Ste Anne sur Gervonde. Ils proposent un filtre gaz qui se monte directement sur la bouteille gaz (qui collecte donc à la source la fameuse paraffine). Filtre à gaz BOREL : 70€, cartouche à changer tous les deux ans : 12€.

Un dernier point : Lors de mon dernier remontage de l'électrovanne, j'ai inversé les bobines de commande (petit et grand débit). J'ai cru alors à une nouvelle panne ! La chaudière faisait un bruit bizarre, et déclenchait toutes les 2mn. Conseil : bien les repérer au démontage !

Voici donc mes aventures de chauffage terminées. OUF!!!!!

Bien amicalement à vous

Jean François Cuny

 
Problème de fusible

Je voudrais vous reporter le problème que j'ai rencontré il y a deux semaines, durant mes vacances en Bourgogne.
... je mets le chauffage en route (en prévision du gel), nous mettons les enfants au lit et allons discuter avec les amis ...Vers 23h00, nous regagnons le ccar et la, horreur, plus de chauffage (Truma C6002), voyant rouge allumé. Bon , je suis sur d'avoir du gaz (deux nouvelles bonbonnes), j'éteins, je rallume, rien, j'entend bien le brûleur qui se déclenche mais 'blouff'..
Dimanche matin, je re-essaie et cela fonctionne ... pendant 2 heures! J'essaie donc de démonter l'arrivée de gaz (je me dit que peut-être c'est le brûleur qui a une poussière) et hop, je casse le tuyau! Ben la la journée est bonne,...
Mardi, j'arrive donc chez le concessionnaire qui me dit ne pas avoir le temps de regarder au problème aujourd'hui. Bon, j'essaie de rester calme et lui demande si je peux faire le travail moi-même, gare sur son parking et profiter ainsi de son outillage. Heureusement, la réponse est positive. Donc quelques heures plus tard, j'ai démonte le Truma, sorti de son armoire et remplace l'électrovanne (zut, c'était pas qu'un simple tuyau!). Je remonte, on teste et ... ça marche pas. Le responsable d'atelier finit par prendre quelques minutes pour venir voir ce qui se passe. Il démarre le moteur et hop, le chauffage fonctionne. Diagnostic: 'Monsieur, votre batterie cellule est morte, il faut la remplacer!'. 'Ah bon? elle est neuve, achetée en juin de cette année!'. Bon on va pas gâcher ces vacances pour une batterie, donc j'en acheté une nouvelle. Mais il faut d'abord la recharger... Je la prend donc avec moi et la recharge chez les amis. Encore une nuit sans Truma...
Mercredi matin, je remplace la batterie et hop ... le chauffage se met en sécurité ... Je retéléphone au concessionnaire et j'obtiens un RDV pour l'après-midi. Arrivez sur place, il pense d'abord que la carte électronique de gestion 12V est défectueuse puis me demande tout d'un coup 'avez-vous vérifié votre fusible de batterie?' 'Quel fusible?' lui dis-je. Alors le brave monsieur se met sous le véhicule et dégage un boîtier plein d'eau, de poussière, de sable ... dans lequel est sensé se trouve mon fusible. En voulant ôter le fusible, celui-ci casse!
Résultat: il m'a remplace le fusible MAIS en le plaçant dans le boîtier de la batterie car en effet, les concepteurs  du CHAUSSON W26 n'ont rien trouvé de mieux a faire que de placer le boîtier du fusible derrière la roue arrière du cc, exposant donc le boîtier aux projections d'eau de sable, de gravillons, ... 
Et la batterie que j'avais achetée, on a simplement refuse de me la rembourser mais on m'a fait un bon d'achat 

 Pascal.

Pb sur carte du Truma C6002

...
J'ai un Truma C6002 qui vient de tomber en panne. Le témoin rouge s'allume des que j'enclenche le chauffage (en une fraction de seconde)
J'ai fais plusieurs contrôle électrique des divers composant et tout semble normal, mais sans schéma électrique et des valeurs pour les différents capteurs et composant c'est difficile d'en être sur.
Je cherche donc schéma électrique détaillé de cette appareil pour pouvoir confirmer mes mesures....

et puis ....
....J'ai finalement trouver le problème avec mon Truma C6002:
Symptôme:
Le témoin rouge s'allume des que j'enclenche le chauffage (en une fraction de seconde).
Résolution du problème
Après avoir "extrait" le boiler du camping-car, j'ai effectué toutes les mesures possible, sans schéma, avec un voltmètre. Aucune valeurs anormales.
Finalement, je me décide d'appeler TRUMA, qui m'informe que d'après les symptômes, c'est un relais sur la carte électronique et qu'il faut changer la carte...
Le mot est lâché, RELAIS.
Je repère donc sur la carte 5 relais marque FINDER 30.22S, je trouve sur le site du fabricant du relais (www.finder.de) des détails techniques et m'empresse de mesurer tous les relais sur la carte.
Un des contacts d'un relais, normalement ferme au repos, est ouvert (infini sur l'ohmmètre).  Je tape doucement sur le relais et le contact se rétabli (moins d'un ohm) ! Je réinstalle le toute dans le camping car et tout fonctionne comme avant, plus de panne!
J'ai commande un relais et je vais le changer car il y a de forte chance qu'il me lâche bientôt.
ATTENTION, la dénomination du relais a change et il faut le commande avec la référence 30.22.07 (version sensible) et PAS 30.22.09, qui demande un courant supérieur pour la fermeture des contacts.
Ci-joint, la fiche technique du relais.


David

Échange standard de la carte

Après de multiples conseils, un technicien TRUMA a trouvé que la panne venait de la carte de gestion électronique du TRUMA et non de l'électrovanne.
Çà coûte très cher mais on peut demander un échange standard (50 % du prix).
La facture de réparation s'élève à 410€ dont 300€ de pièces (échange standard de la carte après réparation), le reste la main d'œuvre et les frais de port. Attention, toutes les cartes ne sont pas réparables (certaines ne le sont plus).
J'espère que cela pourra profiter à d'autres dans le même cas 

Thierry

Bobines de l'électro-aimant HS

Bonjour,

Je souhaiterai vous soumettre un petit plus en ce qui concerne les pannes sur Truma (C6002 pour mon cas). J'ai comme vous, eu le problème de présence d'hydrocarbure ou autre cochonnerie graisseuse dans le circuit gaz (merci aux pétroliers ...).

Les symptômes étaient un allumage (ou du moins une tentative à répétition)du chauffe-eau ou chauffage très bruyant (un peu comme un feu gaz qui ne s'allume pas entièrement avec la flamme qui saute, sauf que là le bruit (sourd style vrombissement)était multiplié par 10 ou 20 ou plus. Donc changement du détendeur puis démontage électrovanne en suivant vos précieux conseils (sauf que j'ai pu le faire sans avoir à démonter tout l'ensemble ouf !!!). Là surprise, en fait la pièce responsable de ma panne c'était une des bobines de l'électro-aimant HS (grand débit). Merci à mes collègues pour leur savoir-faire. Donc seule 
solution changer la pièce puisque pas réparable. C'est là que commence les ennuis... Où trouver ce genre d'article ??? J'ai tout d'abord tenté chez les marchands de pièces détachées camping-car puis une société de bobinage mais j'ai fait choux-blanc (et paf!). Ô rage ô désespoir etc... 
En fouillant sur le web, j'ai trouvé une liste d'établissements agréés par TRUMA pour les réparations. Au bout de trois coups de fil miracle, j'ai enfin trouvé la pièce (SARL ABC à Bordère sur Echez 65). Le gars super sympa m'a de suite réservé la pièce n'habitant pas sur place. Pour info, un marchand dont je tairai le nom m'avait proposé de m'en fournir UNE (dans un futur plus ou moins proche) pour la modique somme de 49 €. Et surprise prix SARL ABC 59,40€ les deux bobines (il est plus prudent de changer les deux mais gardons l'autre en réserve au cas où...).

J'espère que ma mésaventure pourra aider d'autres personnes car je sais (suite à mes diverses recherches) que je ne suis pas un cas isolé, deux camping-cars étaient en "carafe" chez le marchand "cher"du fait d'une rupture de stock de son fournisseur habituel.

Voilà, je dois vous préciser que je suis un camping-cariste occasionnel car nous en avons fait l'acquisition au sein d'une amicale au boulot et comme malheureusement je n'ai pas les moyens d'en acheter un (snifff) je loue celui là de temps en temps.
Donc bonne route et que vive le camping-car !!!

Eric

Tension trop basse

Voila un message de Jean-Jacques VIOLLEAU 
Depuis plusieurs week end après une demie heure de fonctionnement ma lampe témoin rouge clignote à raison de 1x par seconde ( signe d'une tension de service insuffisante ) ???
par la suite dans la journée, tout peut redevenir dans l'ordre. ma batterie est neuve, elle à chargée toute la nuit avant de partir en ce moment, elle est toujours branchée sur le secteur, et avec le panneau solaire elle indique  une tension sup. à 16 volts.

puis plus tard, sa réponse :
J'ai trouvé le problème
Cette panne je ne l'avais que la journée quand il y avait du soleil mon régulateur de panneau solaire, un sunsaver-10, ne limitait plus la tension aux bornes de la batterie
un capteur de température situé a l'extérieur du boîtier était détérioré j'ai du me racheter un régulateur
le Truma se met en alarme pour une tension inférieur à 11.5 v et supérieur à 15 v environ. la tension montait jusqu'a 16.5 volt J'ai cependant démonté le Truma, pour quelques vérifications après six années de fonctionnement je me suis rendu compte que le câble d'alimentation passait sous la chaudière et commençait a fondre sérieusement, et deux capteurs de température dans le circulateur d'air avaient les fils qui se touchaient et étaient collés par la chaleur


Jean-Jacques VIOLLEAU

Pb sur Burstners de 91

Un autre message de Marc Chamoulaud
Mon chauffe eau fonctionne parfaitement lors de chaque première mise en service (quand l'eau est froide) jusqu'à sa montée en température. (J'ai une molette pour afficher la température.)
Une fois la température atteinte, j'entends nettement le clac de l'électrovanne 1 a 2 fois par seconde (donc très lentement). C'est comme si le chauffage voulait redémarrer et que la régulation l'éteint aussitôt car la température est atteinte et ceci jusqu'à ce que je l'arrête ou que la température soit redescendue.
J'ose facilement démonter et réparer beaucoup d'objet avec succès, donc j'ai démonté, nettoyé et réglé l'éclateur et la détection flamme. Maintenant il s'allume encore mieux, mais j'ai toujours la même  panne.
Je voudrai donc connaître le schéma de principe et d'implantation de la carte électronique ou bien savoir ou puis-je en acheter une neuve.

puis plus tard, sa réponse :
J'ai essayé, et c'est bien ça !!!
Je m'adresse donc à tout les Burstners CC modéle 1991
Lors d'un branchement sur le 220v de mon CC, le constructeur a mis en place un système que je vais tenté de décrire :
Le 220 coupe l'alimentation normale par la batterie de l'ensemble ou de la plupart des circuits de consommation.
Dans cette configuration, 2 circuits électriques distinctes entrent en action. Un qui charge la ou les batteries et gère ces ou cette charge (couplage ou pas, déconnexion quand la charge est atteinte, etc...) Et l'autre qui fabrique un douze volts continu sommairement soigné pour alimenter l'installation normale. Et c'est là que le bas blesse : le filtrage n'est pas de très bonne qualité, il resterai dans le signal continu une composante alternative (je crois qu'on appelle ça "le facteur de forme") qui viendrai mettre la zoubia.
Ainsi, mon boiler TRUMA B10 entièrement au gaz dont la régulation est assurée par le 12v continu n'accepte pas ce facteur de forme, qui doit être accentué par son vieil age. Ainsi quand mon chauffe-eau était à température, l'électrovanne de gaz ce mettait alors à battre la chamade.
Pour remédier à ce problème (et il parait que Burstner a abandonner ce type de fonctionnement), j'ai 2 solutions : ne pas mettre le 220, ou ne pas mettre le chauffe-eau (boire ou conduire ?). L'autre solution, brancher directement l'alimentation (au moins) du chauffe-eau sur la batterie qui est un filtre très  puissant capable d'avaler ce facteur de forme parasite.
Et j'ai essayé, ça marche !!!
Elle est pas belle la vie hein !
Marc et merci encore à tous
Maintenant il faut que je vois comment faire ce branchement définitivement tout en gardant le système de régulation de charge et de gestion de charge de batterie(s).

Marc Chamoulaud

 

Problème Truma 3402 :

...La semaine dernière en caravaneige altitude 1500m,par moins 5° pas de problème "ça turbine " comme disent mes gamins , entre moins 5° et moins 10° lorsqu'on allume le gaz d'un feux de la plaque chauffante le Truma s'arrête il se met en sécurité ,par moins 15 ° le truma s'allume plus ?  :
La bouteille propane est neuve ... le détendeur indique 30mg , débit 1.5 kgh .Après des tests sur plusieurs jours Aggrrrrr...c'est flagrant sont fonctionnement est lié à la température extérieure .
L'altitude et la température négative font-elles baisser la pression du gaz?
Faut-il avoir un détendeur de 50mg débit 2.3kgh en montagne ?
En caravaneige je me branche sur le 220v et j'utilise un convecteur de 1200w,je suis prévoyant , heureusement ! .
Si vous aviez une petite idée sur la chose ?

Puis plus tard,
Hello ! Franck , J'ai trouvé la panne ! le détendeur propane GOK typ CN 61,comporte en sortie côté circuit un filtre (petite grille métallique clipsée) elle était au 3/4 bouchée par une patte dure sèche ( de la graisse séchée qu'ils injectent avec le propane ) j'ai changé le détendeur ils ont le même chez Narbonne pour 14.90 euros, le débit est normal le Truma 3402 a le turbo ...!!!
Le systeme de chauffage du détendeur " Truma Eis-Ex " qui fonctionne sur 12v est en vente dans tous les magasins d'accesoires en Allemagne et en Autriche, les C-car vendus dans ses Pays en sont équipés ,je vais certainement en acheter un sur www.campingshop-plus.de  art 310360 à 13 euros .
Réponse de l'importateur Ardéchois du matériel Truma ,concernant le système de chauffage du détendeur gaz propane pour C-car
> Monsieur,
> Nous accusons réception ce jour de votre mail.
> En effet vous ne trouvé pas ces éléments en France 
> car il y a des  problèmes d'homologation.

  Autre info , que j'ai oublié de te dire ,  le détendeur acheté chez Narbonne ne convenait pas car  mon C-car est un Burstner 535A et le détendeur d'origine n'a pas le même embout , diamètre ( 8 mm ) côté circuit, ni le même pas de vis ( normes allemandes ) ? j'ai donc récupéré un détendeur neuf venant d'une caravane Burstner , détendeur démonté à la demande des clients au courant ( c'est pour quand les normes européennes ?)
...Sinon j'étais obligé de refaire une partie du circuit gaz car il n'y a pas d'adaptateur adéquat dans le commerce ...c'est donc avec lui que j'ai fait les essais et tout vas très bien maintenant . Je vais ouvrir le ventre de l'ancien détendeur pour voir  ( je suis curieux de nature ) car bien nqu'ayant nettoyé la grille bouchée , en soufflant dedans il n'y avait pas le même débit qu'avec le neuf ? Il y aura donc certainement un prochain épisode

Maurice


Sécumotion
D'abord merci d'avoir ouvert un site pour mieux communiquer sur les + ou -- graves problèmes rencontrés par les campingcaristes (dont certains sont d'excellents techniciens) sur les boilers TRUMA.
je voudrai simplement apporter ma pierre a l'édifice commun et que cette expérience serve aux autres.
Je viens d'acheter un CC 2009 équipé d'un Truma combi 6 et également équipé d'un détendeur sécumotion. Des que j'allumais les feux le voyant de chauffage devenait rouge et toute l'alimentation gaz s'arrêtait. Après réarmement du sécumotion seul le frigo et les plaques pouvaient fonctionner. Après m'être rendu chez un dépanneur  compétent agrée TRUMA dans le 80 celui-ci a changé le sécumotion dont le tarage était défectueux, le boiler n'était pas en cause. CQFD......!                 
J.L


Petits trous dans la cuve Inox

Une panne du boiler Truma de mon camping car Hymer 500.
En voyage en Espagne le chauffe eau cesse de fonctionner, pas d'allumage et alarme.
Après démontage je trouve le brûleur plein d'eau, le réservoir était percé après 6 ans de vie.
Trouver en Espagne quelqu'un qui puisse souder de l'inox n'est pas simple, j'ai quand même trouvé.
Au retour j'ai à nouveau démonté le boiler et mis une bonne couche de soudure sur tous les creux des ondulations du fond, surtout sur les points qui semblaient faibles.
On trouve de la soudure pour inox pour fer à souder électrique, comme la soudure à l'étain chez les marchands d'électronique, c'est assez cher, j'ai soudé avec un 500Watts.
C'était des petits trous.
Le réservoir a toujours reçu de l'eau potable, dans tous les pays de l'Europe et la Turquie.
Le fond a été embouti et les ondulations ont du amincir le fond, d'ou perçage, peut-être par le calcaire.
Autre défaut constaté: non démarrage du chauffage Trumatic, cause: toiles d'araignée devant le gicleur.(le brûleur est sous la caisse du c.car).
Amicalement.

Jacky Fourré

Encore des fuites ...

Je suis novice en camping-car et nous venons juste d'acheter un Hymer 660 de 1983. 
A l'achat nous avons eu des problèmes avec le vendeur pour essayer le chauffe-eau et un peu d'eau coulait par le petit tuyau extérieur. Il nous a expliqué qu'il y avait de la condensation sur le bruleur, que le CC avait été lavé au Karcher et que l'eau était rentrée par la cheminée etc...
Bref des arguments qui pour nous se tenaient à peu-prêt. On a réussi a allumer le chauffe-eau et nous sommes rentré (Valenciennes-Rochefort 700km). Il y avait toujours un peu d'eau qui s'écoulait par le tuyau extérieur mais sans plus. Le chauffe-eau fonctionnait.
Nous venons de faire notre premier périple d'une semaine en Dordogne et là les choses se sont aggravé. L'eau coulait de plus en plus mais apparemment que lorsque la pompe tourne c'est-à-dire je pense quand l'eau est sous pression ou quand un certain niveau d'eau est atteint dans le boiler à tel point que nous perdions plus d'eau que nous n'en consommions et que nous devions refaire le plein tous les jours.

En rentrant je viens de démonter entièrement le boiler. Bien sur la double cuve est très rouillée mais apparemment pas percée. La cuve elle, semble en pas très mauvais état et pas percée. Je suis donc dans l'expectative et je me demande d'ou vient cette eau. Le seul doute que j'ai c'est que à côté du tuyau d'entrée d'eau sur la plaque inox il y a un autre trou symétrique ouvert, sans rien. Est-ce que l'eau ne sortirait pas par là ?

et puis ....
je ne vais pas mourir idiot. Le trou dont je parlais précédemment est l'emplacement de la sonde de température et la plaque en inox est la trappe pour ouvrir la cuve. 
De plus je pense que j'ai trouvé ma panne. C'est le joint de la trappe qui a été bricolé avec du téflon et qui ne fait plus étanchéité. Ca m'a permis de faire un bon nettoyage et je n'ai plus qu'à remonter pour vérifier.
voici les photos promises :
photo 1 - la marmite seule. On voit la trappe avec le tuyau d'arrivée d'eau, le trou pour la zone, le joint gris que j'ai rajouté autour et qui était la cause de mon problème
Cliquer pour agrandir
photo 2 - la trappe vue de prés
Cliquer pour agrandir
photo 3 - la double cuve seule


Cliquer pour agrandir

photo 4 - le brûleur seul
Cliquer pour agrandir
photo 5 - l'ensemble remonté


Cliquer pour agrandir

Ce boiler Truma type BO 10/14 litres de 1982 est monté sur un Hymer 660 de 1983.

Francis 

Encore un Pb d'huile

J'ai des problèmes de disfonctionnement de mon combiné boiler chauffage de chez TRUMA. P.B. pour l'allumage! 
Je suis très satisfait d'être tombé sur votre site et me sens un peu moins seul face à mes P.B. Félicitations et déjà merci à tous ceux qui par l'exposé de leur problème mais surtout par la solution pragmatique apportée à leur règlement me réconfortent.

et puis ...
Avec tous les messages traitant du problème du dépôt huileux et du blocage de l'électrovanne des systèmes de chauffage TRUMA que vous m'avez transmis et que j'ai puisé sur le site que vous soutenez j'ai pu me dépanner. dépose du chauffage , extraction de l'électrovanne, nettoyage, remontage....et victoire ça redémarre. Victoire éphémère car panne à nouveau après environ une semaine de fonctionnement à fable régime. Même exercice et cette fois sans redémarrage l'échange de l'électrovanne est inévitable.
Avant que de procéder à l'échange je souhaite protéger la nouvelle par un filtre, présenté par pratiquement toutes les centrales de vente d'accessoires camping qui bien qu'au catalogue n'est connu d'aucun détaillant : caractéristiques ? côtes d'encombrement ? garanties de fonctionnement ???
Chez N.A. (pour rester dans l'anonymat) on ne commercialise plus le produit, bien qu'au chapitre des nouveautés dans un catalogue spécial car (dixit) un nouveau produit devrait faire son apparition sur le marché, produit qui serait émis par la même société? 
le filtre portant le nom de borel il m'est facile par le Net de trouver l'origine du producteur. Cette entreprise : " BOREL INDUSTRIE" spécialisée dans l'élaboration, la production et le montage des équipements "G.P.L." se trouve à Grenoble et pour moi distante d'une soixantaine de K.M. 
Acceptant la vente aux particuliers je m'y rend après prise de contact téléphonique et l'assurance de la pièce recherchée.
J'ai été accueilli dans les meilleurs conditions et monsieur Borel ,en personne, m'a présenté et proposé le fameux "nouveau produit" qu'il va commercialisé. Très simple de montage, non encombrant... je ne vous donne pas plus de détails mais je prends le soin de transmettre vos coordonnées à monsieur Borel car celui-ci est en bonne connaissance de nos problèmes et soucieux d'y répondre. Je ne suis pas un commercial , il vous appartiendra de juger. 

En conclusion : attention aux bouteilles à l'apparence neuve, re-manufacturées et bien huilées et ne pas hésiter à commander sur le net via l'Allemagne une électrovanne d'origine facturée moins de 80 € !!!
complément d'infos ...
dernier rebondissement.....ça re- re- marche !!!!!! et conseils .
1 : ne pas appréhender la dépose de l'électrovanne. deux vis en creux "torx de 15".
2 : repérer sur l'électrovanne, avant dépose, les bobines commandant le petit et le grand débit, en principe
sur l'une des deux un plot de peinture de couleur jaune et sur l'électrovanne deux bossages, petit et gros indiquent les débits. Si non repérage voir schéma électrique joint.

3 : nettoyage du filtre de l'électrovanne à l'acétone, celle-ci étant maintenue debout, filtre en bas, dans un centimètre de liquide. séchage à la soufflette à air.
4 : remontage, prendre soins du joint, si douteux procéder à l'échange, et "ménager" le serrage des vis torx. remettre en place les bobines.
5 : avant de remettre en place l'alimentation en gaz, contrôler le fonctionnement en soufflant de l'air sous pression (inférieure à 3.5 bars) . Le chauffage est mis normalement en marche, l'air sous pression se 
trouve normalement à un moment donné, entrant dans l'électrovanne.

Remarques : - la remise en marche s'est bien passée au premier essai , puis panne, puis remarche
- l'électrovanne coûte en moyenne en France 150 €... en Allemagne moins de 80 via INTERNET !!!
- mon combiné chauffage Truma est désormais protégé par un filtre BOREL en attendant de protéger l'ensemble de ma distribution gaz par deux filtres de la même société, montés simplement et directement en sortie de bouteilles.

Suite à plusieurs demandes d'Internaute Gérard Constant a envoyé le message suivant
Il y a plusieurs adresses possibles pour des prix analogues on peut les retrouver par "google.de" puis  rechercher " VENTILKÖRPER".
J'avais choisi le site de Camping24.net. Le prix de l'électrovanne était de 78€. Il faut négocier les frais de port car ils peuvent aller de 27€ à 5,50 €  en fonction du mode.
 

Le grand classique : l'huile 

Suite à une panne sur un combiné trumatic C installé dans un fourgon Moncayo Liberty Van 4, je confirme la présence d'huile dans les bouteilles de gaz. Mon chauffage s'est mis en sécurité après un changement de bouteille (cube butagaz). J'ai suivi le mode d'emploi pour purger l'électrovanne et les injecteurs ; les canalisations à la soufflette, j'ai effectivement expulsé une grande quantité de saletés huileuses. Après remontage,mon chauffage a redémarré sans problème.
J'ai lu quelque part qu'on pouvait purger les bouteilles de gaz : les retourner pendant 5 minutes puis les ouvrir pendant 5 secondes pour expulser l'huile éventuelle.
Merci pour les informations techniques qui m'on fait économiser un passage chez le concessionnaire.
...
Ça a l'air de vouloir fonctionner, j'ai fait 3 ou 4 essais, chauffage et boiler.
J'ai aussi eu un problème de frigo au gaz, j'ai démonté comme indiqué sur le site et recaler le piezzo par rapport à l'arrivée du gaz et ça fonctionne à nouveau.
Michel Leroy -


Tiens un pb d'huile ?

Bonjour,

Merci pour ce site qui m'a fourni des informations très utile pour le dépannage de mon Truma C6002 (2002)
Toujours un problème d'huile dans les électrovannes, problème auquel je peux ajouter les résultats de mes recherches.
Foutu pour foutu j'ai démonté un noyau ce qui m'a permis de faire des essais et les constations ci dessous

1°) - Chaque bobine des électrovannes est munie de deux circuits, que l'on peut tester ainsi : l'un présente une résistance de l'ordre de de 10 ohms, l'autre une résistance de l'ordre de 310 ohms.
Lors du démarrage le circuit de 310 ohms est alimenté en 12V celui de 10 ohms reçoit une impulsion (condensateur) très rapide mais puissante qui colle le noyau en butée. Ensuite le seul circuit de 12 V assure le maintien du noyau avec un minimum de consommation électrique. Le circuit 12 V n'étant pas assez puissant à lui seul pour déplacer le noyau en butée et si la viscosité de l'huile empêche un déplacement assez rapide l'ouverture échoue. (dans mon cas aléatoirement)

2°) - J'ai mesuré la profondeur du siège du clapet et la hauteur du joint noyau en butée : jeu = +/- 0 à 1/10 de mm près. Explication : le joint gonflé par l'absorption d'huile ne permet plus une ouverture suffisante pour le passage du gaz. La forme du joint que l'on suppose initialement cylindrique est devenue quelque peu en coussinet.

Il me reste à trouver cette électrovanne.
Bonne soirée et merci encore.
Gilbert.

Bruit de la turbine

Je vous soumets un problème avec le Trumatic 3402: Par temps très froid au bout de quelques instants de fonctionnement la turbine d'air pulsé qui fonctionne alors à plein régime se met à "couiner" (ou à siffler ) par intermittence de manière très désagréable. J'ai tout huilé ,j'ai tout démonté et j'ai toujours ce bruit comme une mise en vibration à haute vitesse.

Vous a t'on déjà signalé ce genre de problème.  Merci par avance de votre réponse.

et puis ...
Merci pour votre réponse et le fichier joint. Je l'ai étudié et j'ai pu remédier au problème de sifflement du ventilateur de la manière suivante:
   -léger déplacement du ventilateur sur l'axe moteur
   -insertion d'une épaisse rondelle en caoutchouc entre le ventilateur et le moteur (sur l'axe) pour absorber d'éventuelles vibrations
   -Graissage des paliers du moteur avec de la graisse à roulement que j'ai fait fondre.

Pour éviter le vidage intempestif du réservoir d'eau suite à l'ouverture de la soupape de sécurité , j'ai placé sous la soupape un bout de tuyau
terminé par un petit robinet. Il suffit de ne pas oublier de l'ouvrir pour la mise hors gel ou pour faire une vidange.

Encore bravo pour ce site et bien cordialement . 

Jean-Yves Monfort

Une histoire de cocon

j
'ai un vieux Hymer 644 qui a bientôt 20 ans.
Sur le boiler Truma, la référence est Truma boiler B0 fabrication 1987.
A la mise en route, quand j'abaisse le commutateur de mise en route, la diode verte s'allume, puis il ne se passe rien pendant 5 à 6 seconde, puis il y a une petite explosion (visible la nuit de l'extérieur par la cheminée). Bien sûr, la flamme est soufflée par l'explosion et le boiler se met en sécurité.... et la diode rouge s'allume.
A mon avis, y'a comme un défaut....


J'ai trouvé depuis la solution et la raison.

Voici les faits, vous pouvez les intégrer dans votre rubrique si vous le désirez, je pense que chaque camping-cariste peu y être un jour confronté....
Boiler trumatic type B10/14
Lors de l'allumage, il y a le clac de l'électrovanne, avec la rafale d'allumage piezzo, puis, une ....mini explosion très visible par la cheminée la nuit.
J'ai démonté 2 fois pour trouver la panne.
En fait, il s'agit d'un .... cocon d'araignée située en aval de l'électrovanne, là ou il y a du jeu entre l'arrivée du gaz et le brûleur pour permettre l'arrivée de l'air comme comburant.
Le gaz ne pouvant accéder au brûleur se répand dans le boiler et voilà l'explosion.
Il suffit de retirer le cocon (avec une vrille par exemple) et le tour est joué.
A bientôt pour de nouveau bricolages....
Très cordialement

Thierry

Deuxième  histoire de cocon

Tout d’abord je vous remercie pour avoir créé ce site qui j’en suis sûr doit rendre de nombreux services aux camping-caristes.
Voici mon expérience , je ne suis absolument pas spécialiste, juste un peu bricoleur, les exemples dans le forum m’ont encouragés à me lancer dans le démontage et la réparation, menés avec succès
Réparation par mes soins de la chaudière Truma  Boiler BS 10/BS 14
Chaudière de 3 ans d’âge – Panne :
Ne veut plus s’allumer , mais enclenchement de l’électrovanne ,fonctionnement normal  de l’allumage électrique.
Mini explosion dans le corps de la chaudière et le système se met en sécurité
Démontage de la chaudière du camping-car comme indiqué 
Démontage de la chaudière par elle-même, vérification malgré tout de l’électrovanne avec transfo 12 V, filtre propre coupure et ouverture normale.
Essai en suite de l’allumage du brûleur en ayant raccordé une bouteille de propane avec détendeur.
Toujours pas d’allumage, mais le gaz sortait avant la couronne du brûleur à nouveau mini explosion !
Finalement après avoir démonté le tube gicleur, j’ai passé un fil de fer dans le conduit qui mène à la couronne du brûleur et j’ai réussi à extraire un cocon d’insecte qui obstruait le conduit
Avant de tout remonter , essai d’allumage du brûleur avec succès.
Remontage de l’ensemble, et fonctionnement normal

J’espère que cette expérience pourra profiter à d’autres personnes 

 Raymond Watelier


Pb d’évacuation des gaz d’échappements

Bonjour,

J’ai un fâcheux problème avec mon combiné Truma C6002 : en mode chauffage ou chauffage + chauffe eau il fonctionne normalement (du moins tant que le chauffage reste en route) mais en mode chauffe eau seul cela ne fonctionne pas. Je m’explique : il y a bien le gaz qui arrive, l’allumage qui se fait mais après quelques secondes cela s’éteint et puis il réessaye de démarrer et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il se met en défaut (voyant rouge). Parfois il démarre pendant quelques minutes mais alors la flamme est comme saccadée et il fait beaucoup de bruit/vibrations. Par ailleurs il faut également mentionner qu’avant j’avais 2 systèmes sur mon mobilhome : 50 et 30 mbar et qu’il m’était arrivé de brancher le 50 mbar sur mon combiné au lieu du 30 mbar et qu’il m’a fallu un certain temps pour le remarquer. Voilà et je n’ai malheureusement aucune idée par ou chercher et je dois partir vendredi en weekend. Peut être quelqu’un a déjà eu des problèmes similaires et pourra m’aider sur ce problème car les concessionnaires ne semblent pas vraiment au courant et ne savent pas quoi faire non plus…

Merci et bonne journée
M. Leischen

et puis ...
Bonjour,
J’ai enfin solutionné le problème: en fait le problème venait de l’évacuation des gaz d’échappements. J’ai utilisé le flexible fourni par TRUMA pour l’évacuation de mes gaz d’échappements ; il s’agit d’un tuyau flexible en alu à double paroi et là est le problème. A mon avis lors du montage j’ai dû trop plier ce tuyau ce qui a provoqué une cassure à l’intérieur du tuyau, invisible de l’extérieur. Or avec les vibration l’intérieur du tuyau a dû se détacher au niveau de la cassure et est venu obstruer mon tuyau d’évacuation des gaz d’échappements. C’est tout simple mais fallait y penser.
Merci de votre réponse et bonne journée encore
M. Leischen


Autre Pb d’évacuation des gaz d’échappements

Bonjour,
  Tout d'abord bravo pour votre site qui est une mine d'information.
Grâce aux infos, j'ai osé retrousser les manches et démonter complètement mon boilier, je n'aurais pas osé avant d'avoir vu les photos sur le site.
Mon boilier est de 1982, la cuve impeccable, pas de fuite.
  Mon soucis c'est une mise en sécurité environ 10s après allumage.
Après différents tests, j'ai une tension entre la masse et le retour de thermocouple d'environ 7,40 à 7,65V.
J'ai une tension après allumage de 0.32V sur la borne, je suppose de retour d'info "brûleur en marche".
  D'après certaine lecture, le circuit intégré LM324, pourrait être en cause.
Auriez vous une schéma de ce circuit pour pouvoir tester son entrée et sa sortie, pour pouvoir éventuellement suivre le circuit électronique.
  Dans l'attente de votre réponse,

Cordialement
Frank

et puis ...
Bonsoir Franck,
  Me revoici avec mon boilier.
  Avant tout bonne nouvelle puisque pour le moment il fonctionne, quel bonheur de se doucher à l'eau chaude.
  Après avoir fait tester ma carte, (diodes et transistors), j'ai quand même fait changer le CI LM324 et il est monté sur support, s'est t-on jamais.
  Essai...... et toujours pareil.
  Je re-démonte le boilier dans le garage, je m'aperçois que sur mon modèle pas de thermo couple, par contre 3 fils sur l'électrovanne, (masse, +, retour info flamme).
Voir photo
Cliquer pour agrandir et Cliquer pour agrandir.
 Je démonte le bolier complet de nouveau, nettoyage du brûleur, vérification si huile dans l'électrovanne, rien.
J'essaie donc le brûleur à vide et en plein air.
Cliquer pour agrandir et la il fonctionne!
Je le remonte, je rempli la cuve à 1/2 niveau pour que les sondes soient dans l'eau, essai sans grille et cheminée. il fonctionne et régule!
Je le remonte dans le camion, il fonctionne 30s et se coupe.......

  Dans mon camion, il y a une rallonge de cheminée car je ne suis pas collé contre la paroi.
  Pour finir, j'ai honte de le dire et de vous avoir dérangé avec mon soucis, mais la grille et rallonge de cheminée que j'ai acheté au mois de mars sont pour les boilier actuels.
Le mien étant une autre génération, les entraxes des sorties sont un peu différentes ainsi que la forme de la grille et de la cheminée.
Bien entendu, impossible de se procurer un kit grille cheminée de 1982.
  Donc découpe de la plaque extérieure pour la mettre à la bonne dimension, suppression de la rallonge de cheminée, et mise en place d'un tuyau pour conduire les gaz brûlés à l'extérieur. et la ça marche nickel.
  J'ai pas pensé à faire de photos en cours de modifs.


voici la photo de la grille de sortie maintenant

Cliquer pour agrandir
A travers la sortie des gaz brûlés mon conduit de cheminée en alu

Cliquer pour agrandir
Dans le fond on aperçoit la prise d'air du boilier 


       
    

En tout cas, merci pour votre aide et votre forum, sans celui ci je n'aurais jamais osé démonter mon boilier.

Cordialement
Frank Thibaut.

Mise en erreur 10 secondes après démarage

Suite à mes problèmes sur Truma, j’ai beaucoup consulté ton excellent site. A mon tour maintenant d’y placer ma contribution.

Pb : mise en erreur 10 secondes après l’ouverture de l’électrovanne car le gaz ne s’enflamme pas…
Hypothèses : gicleurs bouchés, piezzo (transfo) ou relais piezzo HS, chambre à combustion obstruée…

Bref, une dépose s’impose ;-)

Actions : dépose, nettoyage du filtre, gicleur, chambre de combustion, électrodes. Tests indépendants des 2 électrovannes (OK), du piezzo (OK), de la diode de test de luminescence (OK). Repose.
Toujours le même pbl (c’est normal, rien n’a été réparé !).

La platine est donc visée : test des relais au multimètre, chauffage des condo… Rien.
Un concessionnaire CLC accepte de me prêter une carte. Mystère, le problème est le même avec le nouvel électronique…

Reprenons : l’électrovanne s’ouvre, le gaz arrive (et peut s’enflammer au briquet) mais le système se met en erreur. Le piezzo donc ! Mais pourtant je l’ai testé (branché à cul de la batterie). Le sympathique concessionnaire accepte également de me prêter un nouveau transfo. Et là, bien évidemment, c’est l’étincelle, la flamme et solution !
Le transfo réagissait avec la très forte intensité de la batterie, mais plus à la faible intensité fournie par la platine.

Hop, terminé, on peut à nouveau se doucher à l’eau chaude ! (c’est mon petiot qui est content !)

Si on ne peut pas remplacer le transfo dans l’immédiat, je pensais également le bancher en direct sur la batterie et mettre un inter. C’est une solution temporaire, au moins pour l’été (en hiver, cela supposerait d’organiser des tours de garde pour activer le piezzo à chaque relance du chauffage ;-)

Et pour finir, un petit message coup de gueule que j’avais envoyé à la liste 'campingcar@yahoogroupes.fr'

Pour ceux que ça intéresse :
Tout d’abord merci aux colistiers qui m’ont répondu.
Je solutionne à l’instant mon pbl avec mon Truma série 6002…
En fait, c’est le transfo du piezzo qui était en fin de vie (testé indépendamment, directement à cul de la batterie, il réagissait, mais avec la faible intensité fournie par la platine, il ne répondait pas).
Quelques remarques tout de même :
Les CCistes sont les vaches à lait de la France. On le savait déjà, mais ça se confirme…
Dans le désordre, un mini résumé de mes contacts aussi divers que variés avec les arnaqueurs de tout bord :

* On peut facturer jusqu’à 200 euros une dépose de Truma (il me faut, maintenant bien entraîné, moins de 20 minutes pour le faire ;-)
* On peut également facturer jusqu’à 700 euros une platine (on a un bon PC à ce prix)
* On peut également proposer de changer l’ensemble parce que « on ne peut rien y faire) = +2 200 euros ;-)
* Mais on peut aussi trouver des gars compréhensifs, à l’écoute et serviable, comme Yves, de CLC Nancy, qui m’a prêté toutes les pièces pour finaliser la réparation. Merci Yves, champagne ;-).

Je m’en sors à bon compte, la maintenance étant à portée de n’importe quel médiocre bricolo de mon espèce.
Mais bordel, quelle bande de chacal quand même…
Attention à vos portefeuilles donc !
Amicalement et A12C4.

Jyhes 

http://www.montagne-cool.com
, la Montagne 100% libre et gratuite.

Démarrage et fonctionnement intermitant : Pb de sertissage des électrodes

Bonjour, 

Amis camping-caristes, voici ce qui pourrai, vous arriver!

Concerne: chaudière Truma 3402 défectueuse
Véhicule Bürstner 604 profilé Année 2000
Problématique: Démarrage et fonctionnement intermitant.

Depuis un moment, le démarrage de la chaudière pose des  difficultés.
En pratique une seule réussite sur trois essais, le témoin rouge de sécurité s’allume!
En cas de réussite, la  montée en température et le thermostat régule normalement, ensuite aléatoirement: mise en sécurité.

Le passage à la concession à plusieurs reprises ne donnèrent pas de résultat probant.
Je décide donc de sortir la chaudière du véhicule, son emplacement étant ridiculement inaccessible.

1- Vérification visuelle de la plaquette électronique, (légère corrosion des supports de fusibles)
  Visite chez un ami électronicien virtuose dans ce genre de bidule. Verdict: Correct.
2 -Nettoyage complet de l'ensemble : ventilateur, se réalise avec la délicatesse d’un horloger!
3 -Contrôle du dispositif sécurité (de présence) de flamme au multimètre.
4 -Démontage du brûleur, attention aux joints! Prévoir le remplacement éventuel ( très délicat lorsque anciens)
Les électrodes du brûleur sont maintenues à l’aide de pattes métalliques serties sur des manchons en  céramique.
Le positionnement correct est réalise, en principe par le serrage de la vis de fixation, l’écartement entre les 
deux électrodes doit être de quelques millimètres.( 3 à 4 m m)

Dans mon cas le sertissage était défectueux. Sur la route les chaos faisaient pivoter celle-ci d’où la mise en sécurité du Truma.

Bon travail.

PPM151 le silencieux :-) 

Sertissage défectueux de l'électrode

 

Pb de surverse + fusible

Ayant trouvé sur ce site des informations qui m’ont bien servies, voici ma contribution pour deux pannes de combiné Truma 6002 survenues il y a une semaine au ski et résolues aujourd’hui.
Arrivés le vendredi soir en station, me voici donc comme d’habitude en train de remplir d’eau, le combiné Tuma 6002 de mon Knauss acheté neuf il y a 5 ans pour mettre en route le chauffage au plus tôt. mais problème :

Panne N°1 : Quand le boiler est plein, le système qui stoppe l’arrivée d’eau est défaillant et la pompe continue d’envoyer de l’eau qui s’écoule, non pas par l’électrovanne, mais par la surverse qui est reliée au niveau du raccord gris en « t » en haut de la cuve à la durite renforcée de la sortie d’eau chaude .
Le système fonctionne ( eau chaude et chauffage) mais obligation de se servir du fusible au tableau pour actionner et couper la pompe sinon tout le réservoir y passe. 
Bon après tout ce n’est pas trop grave, allons retrouver les amis au resto, on verra plus tard…
En rentrant du resto, une idée lumineuse me traverse l’esprit : Si je pince le tuyau de surverse je vais résoudre mon problème d’eau qui s’écoule et donc de pompe actionnée en permanence.
Faux, archi faux, stupide, débile ……… (Remplacez les pointillés par le qualificatif approprié et n’hésitez pas à vous lâcher !!)
Evidemment, la pression de l’eau a vite fait d’expulser le tuyau de la surverse dilaté par l’eau chaude et un magnifique geyser me gicle dans la figure et le temps de couper la pompe de l’eau partout dans le compartiment du combiné.
Je coupe le chauffage au niveau de l’interrupteur pour éponger, et quand j’essaie de réenclencher le système :

Panne N°2 : le voyant rouge s’allume immédiatement (sans le voyant orange habituel) et rien ne se passe. 
L’opération de séchage + redémarrage est effectuée plusieurs fois et rien n’y fait : Ce damné voyant rouge sanctionne immédiatement toute tentative de réamorçage.
Il va falloir se résoudre à passer la nuit sans chauffage et à écourter le Week-end.

Une semaine plus tard les problèmes sont résolus :
Panne N°1 : Renseignement pris auprès d’un concessionnaire de camping car, à l’intérieur de ce raccord en « t » il y a normalement une petite bille qui régule la surverse. Je n’ai pas retrouvé cette petite bille au démontage. Elle a du se dissoudre ( ?!) ou s’usée et a été expulsée par le tuyau lors du « fameux » week-end. J’ai changé la pièce (le raccord en T) ce qui a solutionné le problème. 

Panne N°2 : Ayant lu sur le site que l’allumage instantané du voyant rouge pouvait provenir d’un fusible sur la platine, d’un composant de la platine ou de la platine entière et n’y comprenant rien j’ai démonté celle-ci : (Couper l’alimentation, défaire les deux vis du boîtier en plastique, débrancher les 3 broches et extraire la platine)
J’ai la chance d’avoir trouvé un électronicien qui m’a testé la carte et qui n’a rien trouvé d’anormal ( Il n’était d’ailleurs pas convaincu que l’eau pouvait altérer la platine car les composants sont étanches). Par contre, ayant remarqué quelques légères traces d’oxydation et par acquit de conscience, il me l’a nettoyée avec une mousse spéciale, l’a ensuite rincée ( !?!?!) puis séchée au compresseur. 
En rentrant chez moi, miracle : un magnifique voyant orange répond à la première sollicitation : Tout fonctionne et en plus …j’ai une platine toute propre J

Conclusion : Si j’avais directement rentré le camping-car chez un concessionnaire, même chez un honnête et de bonne foi (je sais, on appelle ça de l’utopie…), il aurait testé avec une autre carte qui aurait fonctionné et là le diagnostic était inéluctable : « Monsieur, c’est la carte qui a flashé » …
Moralité : Grace aux pages jaunes, j’ai trouvé un électronicien aimable, compétent et honnête.
Pour éviter les « Trumatismes », une société spécialisée dans les composants électroniques peut nous retirer une belle épine du pied. (Mais attention, les électroniciens ne sont pas tous des anges non plus !)


Bonne route à tous

Raoul CORREGGI

Pb de surverse bis

Je vous confirme. J’ai résolu le problème d’écoulement d’eau à l’extérieur par le petit tuyau transparent qui se trouve sur la partie du bruleur ( truma c 3402 ). Il faut changer le robinet (raccord gris en « t » ) qui reçoit la sortie d’eau chaude et le tuyau transparent. En effet, il y a une petite membrane à l’intérieur qui se détériore avec le temps. C’est tout.

A bientôt.

Grégoire

Pour nous contacter