Mise à jour le 25/12/2013

La rubrique de saison   L'HIVER
Remonter L'été L'hiver L'hivernage Le B.A ba du CCar Consommation Fiabilité Les moteurs diesel L'eau Le Gaz Rép. boiler/Comb. Entretien  pompe Entretien du frigo Entretien  WC

L'hiver est également une saison sympa pour le camping car avec notamment le ski, mais il faut un minimum de préparations et il y a des précautions à prendre.

Préparation du porteur

Évidement il y a les chaînes.
 Un conseil, n'attendez pas d'être dans la neige ou d'être obligé par la maréchaussée, pour les essayer ....

Il faut  choisir des chaînes adaptées au poids des véhicules -122€ (800 F) environ pour des dimensions de DUCATO 225/65, dans les magasins spécialisés. Mais si vous avez un camping car pas trop lourd il est possible de monter des chaînes classiques (vu le peu de kilomètres utilisés), dans ce cas attention les dimensions sont différentes 205-70 14 pour 195 14 renforcé.

 
Pour info photo prise un 25 Avril à 1200m d'altitude

Les types de chaînes : A échelles droites (perpendiculaire à la bande de roulement du pneu),  à croisillons ou à montage rapide (barrette en acier rigide en forme de croix). Préférez les croisillons: Il y a moins de dérives lors du freinage (entre 2 échelles le gomme du pneu arrive à être en contact avec la neige) et il y a moins de secousses sur neige dure. Les chaînes à montage rapide restent chères.

Sur quel essieu les poser. Toujours sur l'essieu porteur: à l'arrière (ou éventuellement sur les 4 roues) pour les propulsions et à l'avant pour les tractions. Pour les roues jumelées il suffit de monter les chaînes sur les roues extérieures.

L'entretien: Après utilisation et en fin de saison, penser à bien nettoyer les chaînes à l'eau chaude pour enlever les produits corrosif de l'entretien des routes (sel), puis bien les sécher. Mettre du talc sur les caoutchoucs, du pétrole sur les maillons pour éviter la corrosion. Conserver les maillons de secours fournis au départ, ils peuvent servir en cas de casse.

Conduire avec les chaînes demande quelques précautions; si elles apportent une nette amélioration de l'adhérence, elles n'empêchent pas de partir en glissade en cas de freinage brutal. Par ailleurs il est conseillé (et même obligatoire) de rouler à des vitesses inférieures à 50Km/h et de les enlever dès que le bitume réapparaît (évite d'abîmer les chaînes et d'user les pneus). Penser au fait que les chaînes risquent de toucher le passage des roues (pour les tractions) en braquant à fond: le rayon de braquage en sera réduit d'autant.

Tester les batteries : La charge, le niveau d'électrolyte, graisser les bornes. Les journées sont courtes, l'air pulsé pour le chauffage ... on consomme plus l'hiver et par ailleurs le froid diminue la puissance des batteries. Pourquoi pas investir dans une batterie à décharge lente qui supporte mieux les cycles de charge/décharge, et on peut  "tirer" dessus sans la détériorer (seulement 30% d'utiles dans une batterie classique). Évidement le coût d'achat n'est pas le même. Une batterie perd 10% de sa puissance à 0° et 80% à -10°. Afin de ne pas abîmer la batterie, il faut la surveiller pour ne pas qu'elle descende en dessous de 12.4V (50% de sa capacité), les batteries de démarrage supportent mal les décharges profondes. Ce thème pourrait faire l'objet d'un dossier technique...
Avec un chauffage combiné Truma , 
a une sécurité qui arrête le chauffage et qui vidange le boiler si la tension de la batterie descend sous les 10 volts.

Le liquide de refroidissement  :Attention le liquide perd sa résistance au gel dans le temps.

Penser à vérifier si le liquide de lave-glace est bien antigel.

Boucher partiellement les entrées d'air du frigo, surtout celle du bas et éventuellement par grand froid celle du haut . (Accessoire ELECTROLUX qui varie de 4€ (26Frs) chez Loisirs berger à près de 15€ (100 frs) ailleurs.. PUB !). Les grilles "hiver" limitent les entrées d'air, tout en maintenant la fonction "cheminée" ouverte. Vous pouvez éventuellement boucher les aérations basses de l'intérieur de la cellule, mieux vaut ouvrir les lanterneaux (sauf s'il neige) : La chaleur monte et le froid est moins aspiré . En cas de neige  il existe des couvercles chez FIAMMA. (Sinon : prévoir des cagettes, ou les luges des enfants à l'envers sur les lanterneaux).

Dans les petits accessoires :Une pelle américaine peut parfois être utile pour déneiger. Et pourquoi pas une vraie pelle à neige, au cas où  tous les matins le chasse neige a bien tassé la neige contre le camping car... Il y a aussi le grattoir, un seau pour récupérer l'eau sale. Ne pas oublier un balai  pour le toit, car la neige, ça pèse !. Une ou deux  serpillières. Mais aussi les gants, la lampe de poche, un câble de remorquage. Une raclette pour gratter le gel sur le pare-brise, mais aussi pour récupérer l'eau due à la condensation à l'intérieur. Bien qu'étant plus un gadget, les petits chauffages 12v 150W, peuvent servir pour réchauffer un tuyaux d'eau si celui-ci est gelé au fond d'un placard (Ne surtout pas croire qu'un chauffage de ce type puisse chauffer la cellule en roulant). 
En plus des chaînes les plaques de désenlisement peuvent être bien utiles. Il m'est arrivé des les utiliser pour sortir d'un parking recouvert de neige, ça évite de mettre les chaînes.

Nettoyer votre chauffage surtout le système de ventilation  La poussière accumulée diminue considérablement le débit d'air.


Sur le Trumavent
Photo Laurent Sinzelle

 
       Sur un combiné

Ne pas oublier les portes ski, si vous n'avez pas de coffre ou un double plancher.

Graisser au silicone les joints de portes et  serrures, d'une part ça protège les joints et surtout en cas de grand froid ça évite que la porte colle au joint..

En prévisions de problèmes : Prévoir des câbles de charges, dimensionnés pour un fort ampérage si votre véhicule est diesel. Une bombe de "start-pilote", mais à utiliser en dernier recours. le Start Pilote est en fait à utiliser dans l'entrée d'air du moteur (Il suffit de pulvériser dans la prise d'air, au niveau du filtre). En fait, on remplace ou on additionne à l'air un mélange détonnant, qui améliore le composant gasoil/air, et diminue l'humidité. Le problème, c'est que l'explosion est alors plus violente, car les vapeurs sont beaucoup plus explosives.  Une couverture de survie (Pour s'allonger sous le véhicule, au cas où...)

Pour un séjour de plus de 2 jours, mieux vaut partir avec toutes les bouteilles de gaz pleines

Se renseigner de l'état des routes: le N° info routes 08 36 68 20 00 et la météo 08 92 68 02 nn (nn étant le n° du département) ces N° sont des services payants.

Préparation de la cellule

Tester le chauffage, ne pas oublier de vérifier les piles pour l'allumage(série Truma radiant .: S3005). Pour ceux qui ont un thermostat libre (non intégré dans le chauffage) bien vérifié que le constructeur ne l'ai pas mis dans la penderie au dessus du combiné. Dans ce cas la penderie est chauffé de l'intérieur par le combiné et fausse l'analyse de la température.

Mettre une moquette au sol et pourquoi pas deux épaisseurs (c'est ce que l'on a fait). Attention avec les chaussures de ski, ne pas prendre une moquette fragile .Sous la moquette vous pouvez mettre une plaque de polyester. Bien vérifier que l'épaisseur n'empêche pas l'ouverture des meubles, frigos ...

Anticiper les problèmes de condensation et d'humidité: Aération des matelas: latte, feutre (type Akwamat), ou tapis en "coco" sous les matelas(très efficaces, mais durs à trouver), Baie double vitrage en plastique pour la buée, avec des rideaux isolants. 

Pour le chauffage à mon avis il y a deux solutions : Le chauffage central (Alde) ou une arrivée d'air chaud grâce à l'air pulsé.  Les chauffages à rayonnement, chauffe uniquement autour du chauffage, c'est relativement facile de les améliorer avec de l'air pulsé. Si vous utilisez un caravaneige il est possible de transformer un Truma en chauffage électrique à l'aide d'une résistance de 2000w: L'Ultraheat, ou d'avoir un petit chauffage d'appoint. Dans les endroits où le vent souffle fort, le chauffage peut s'éteindre sous l'effet du souffle, et en pleine nuit, c'est désagréable. Il faut donc prévoir une protection sur la sortie des gaz brûlés. Pour ceux qui ont un top-box, attention à la hauteur de sortie de la cheminée, qui doit être plus haute que celle du top-box si celui-ci est proche de la sortie. Prévoir une rallonge le cas échéant.

Si vous devez utiliser régulièrement votre camping car l'hiver, il faudrait prévoir la mise en place d'un chauffage dans la cellule pour la chauffer en roulant. Ce chauffage peut être réalisé  en déviant vers un petit radiateur le circuit de refroidissement du porteur

Vérifier la bouteille de gaz.. Elle part vite : 3 à 6 jours par bouteille. Si comme moi, vous ne pouvez pas mettre 2 bouteilles de 13 kg, vous avez 2 solutions pour éviter la panne sèche : 

Soit deux cubes (2x6Kg)

Soit une 13Kg + une bouteille camping-gaz de 3Kg avec un adaptateur. (avec les nouvelle normes et un détendeur de 30mbar il est possible de mettre une bouteille de 13Kg  de propane puis après d'utiliser du butane, pour plus d'info sur le gaz )

Dans tous les cas bien vérifier l'état des bouteilles avant de partir. Personnellement pour être sur de la quantité de gaz restant dans la bouteille je la pèse avant de partir. Un inverseur automatique (ou magiscope) permet de passer d'une bouteille à l'autre.  Attention il faut éviter de descendre en dessous de 5° avec le butane => Le propane est vite indispensable

 En raison de la grande surface vitrée, des prises d'air sur les portes et d'une isolation plus faible; le point faible d'un camping car est la cabine du porteur. Si vous n'avez pas de rideau entre la cabine du porteur  et la cellule, il faut en rajouter un. Si vous l'avez bien vérifier qu'il reste fermé, sinon vous pouvez rajouter du velcro et des boutons pressions sur les côtés. En effet c'est par la cabine que la majorité du froid rentre (moins d'isolation, prise d'air sur les portes, grande surface vitrée ...). 
En ce moment c'est la grande mode des maxi-salon avant , avec les sièges de la cabine du porteur pivotant. A mon avis, cette disposition n'est vraiment pas adapté pour des séjours au ski. C'est assez étrange car depuis 1 an, on n'arrête pas de voir dans les revues de camping car des tests sur ces modèles et jamais ce terme a été abordé. J'ai écrit à ce propos, mais à ce jour aucune réponse m'a été adressée.

Ne pas oublier les rideaux isothermes. Avec des baies en plexiglas le  film d'isolation dans la caissette "moustiquaire" est suffisant. Par contre, ce n'est pas suffisant sur les surfaces en verres.. On peut glisser en plus une feuille de trisidur multi-composant ou  rexor (isolant mousse/aluminium de 3 mm) entre la vitre et le rideau. Ne pas oublier de couper des petites bandes de "chamex", à mettre en bas de la moustiquaire pour éviter que la condensation ne dégouline sur le revêtement des parois ou aille dans le mécanisme de la caissette. Mais attention, car le chamex peut lui aussi s'enrouler avec le rideau... 
Pour les lanterneaux sans double vitrage Fiamma vend le Thermovent qui se glisse dessous.

Bien chercher tous les pièges à froid: 

Bien vérifier que le passage des tuyaux d'eau propre sont hors gel. Attention aux coudes plaqués contre la carrosserie et/ou aux passages de roue. Vérifier que si des tuyaux passent derrière le réfrigérateur, ceux-ci soient isolés.
A -15°C un tuyaux passant dans l'habitacle mais au ras du sol ou au fond d'un placard,  gel. (ça m'est arrivé, depuis j'ai fait passer tous les tuyaux d'eau à l'intérieur des gaines d'air du chauffages et fait en sorte que la gaine suivent le circuit d'eau  ).

Un message de Michel Peybernes
Les pièges à froid et le gel des canalisations
 
L’air chaud monte
  L’air froid reste en bas
  Si une canalisation passe entre 2 parois elle risque de geler même si le haut est ouvert, en fermée dans un piège à froid.
  Pour éviter cela percer le bas des placards où circulent des tuyauteries pour faire circuler l’air

  Principe bien connu dans la construction des igloos pour stocker le froid

Mauvaise isolation des trous permettant le passage des tuyaux sous le châssis

Bonne isolation autour du frigo, pour éviter que le froid pénètre dans l'habitacle via la grille d'aération du frigo.

Pour les eaux usées il est plus difficile de prévenir surtout si on a pas de double plancher . On peut toujours isoler les tuyaux mais ceux-ci on souvent un parcours horizontal et l'eau stagne dans le tuyau. Dans ce cas on peut prévoir trois solutions de repli 

Dévier le circuit d'évacuation pour que l'eau tombe directement dans un seau ou un réservoir amovible (il existe des réservoirs de 20l à 40l sur roulettes). Le récipient sera vidé avant la nuit Pour réaliser la déviation il faut couper le tuyaux d'évacuation et mettre un Y en PVC. Sur l'une des sorties il faut coller un bouchon (dévissable)

Soit mettre de l'antigel ou du gros sel de cuisine après chaque utilisation. Le coût de l'antigel n'est pas négligeable, par contre le gros sel est déconseillé car corrosif (surtout si il y a des contacts électriques dans le réservoir pour la jauge) Personnellement, quand je monte pour les week-end, je met de l'antigel uniquement pour les tuyaux d'évacuation, car j'ai assez d'autonomie pour remplir le réservoir d'eau sale (que je vide à mon retour). Contrairement au sel le chlorure de calcium n'est pas corrosif.

Il existe également des résistances antigel pour le réservoir (30w)  et du ruban isolant (170cm de long) pour les tuyaux (70w), mais attention à la consommation d'électricité . Si on considère que la résistance de 30W fonctionne 12/24h (c'est un minimum) on arrive à une consommation de 360w/jour soit 30A (360w/12v). Un batterie de 70Ah ne tiendra que 2 jours, en alimentant exclusivement la résistance. On trouvait cet article chez Loisirs Berger, mais la maison mère ne distribue plus sur la France, il faut donc passer par le site http://www.fritz-berger.de ref article 126280
Une info donnée par C Torregrossa
De mon coté j'ai trouvé un cordon chauffant de 7 mètres en 220v au rayon "poisson" du magasin Botanic. C'est pas mal surtout à cause de la longueur, on en trouve aussi en 10 m. J'ai pu donc mettre hors gel mes canalisations avec en plus de la gaine isolante.
Seul bémol le branchement en 220v. Mais comme l'installation ne tire que 70w, le problème est résolu grâce à un transfo 12/220v
Voilà pour mon montage, bien sur je n'allume le circuit qu'en cas de gel
effectif, pour déboucher les canalisation gelées.
Autre solution, chauffé le réservoir en collant une plaque chauffante sur le réservoir http://www.heizfilm.de/  

Il y a aussi la solution du chalumeau, mais à mon avis ce n'est pas une bonne solution: Souvent les tuyaux d'évacuation sont des simples tuyaux en plastiques cannelés (des tuyaux PVC comme à la maison seraient déjà plus résistant) et donc fragile au feu et puis se balader avec un chalumeau sous un châssis en plein hiver avec pas loin le réservoir à gas-oil (maintenant en plastique aussi) ...

Si vous devez utiliser de l'antigel pour la cassette WC et les eaux usées, il faut impérativement prendre de l'antigel à base de glycol (et non d'alcool), qui n'attaque pas le plastique. 

Avant de partir (avec un combiné)
Le combiné Truma a une sécurité qui vidange le boiler si la t° intérieure est <5°C, cela peux poser des pbs si on part avec un  véhicule froid où que l'on roule longtemps. On peut avoir le même problème si la tension de la batterie descend sous les 10 volts.

Si le véhicule est froid avant de partir : 

On peut le chauffer, mais avant de monter en T° cela peut prendre du temps.
Le Truma accepte de chauffer avec le boiler vide.
F
aire le plein d'eau qu'au moment de partir

Autre solution : Mettre le combiné sur chauffe-eau (comme l'été)
Avec une épingle à linge il est possible de bloquer la vidange (L'épingle maintient vers le haut l'axe rouge). 
Laisser  le chauffage fonctionner tant que l'eau du boiler n'a pas atteint la température de consigne (choisir la t° maximum)
Retirer l'épingle

Dans les 2 cas la chaleur qui se propage autour du combiné réchauffe la vanne de purge automatique, .

Pendant la route il y a 2 écoles: couper ou pas le gaz.
Pour ma part je coupe le chauffage et j'entretien la température de la cellule avec le chauffage route (j'ai pas de chauffage cellule). Ce qui est suffisant pour 4 heures de routes
Pour éviter d'arriver avec le réservoir d'eau vide, surtout de pas laisser la pompe à eau branchée. En effet si la vidange automatique se déclenche, on ne perdra que les 12l du boiler.

Une fois sur place

Penser à surveiller l'état de la bouteille de gaz, avoir une petite bouteille (cube, camping gaz ou autres ...) peut servir au cas où. Voir dossier gaz

Bien isoler la cabine : Mise en place des rideaux isothermes (fixés à l'aide de ventouse), fermer les rideaux cabine/cellule, fermer les aérations du chauffage du porteur, qui sont généralement ouvertes en arrivant. 

Pour encore améliorer l'isolation des vitres de la cabine il existe des protections extérieures (il existe même des protections pour le toit et les lanterneaux) . 

Ici même les côtés sont protégés, pour éviter que l'air circule sous le véhicule

En contre partie ce type de protection n'est pas discret : difficile de ne pas remarquer ce camping-car dans un parking. Surtout ce modèle qui recouvre tout l'avant et les côtés.

Ces types de protection à l'extérieur isolent mieux que des rideaux isotherme intérieur, car elles stoppent le froid avant qu'il n'entre dans le véhicule. 
Mais il faut sortir pour les mettre en places, elles sont sujettes aux prises aux vents et empêchent un départ rapide, le gel les raidies ce qui empêche de les plier.
Un message de Michel Peybernes : Protection de pare brise économique
On utilise une grande « bâche à bulle » de 3mx1,5m , emballage d’électroménager ou de canapé que l’on trouve chez DARTY ou CONFORAMA.
Cela couvre tout le pare brise, elle passe dans les portes pour la fixer, cela en plus des protections intérieures classiques à ventouses. 


Un message de Michel Peybernes : Protection de pare brise économique
On utilise une grande « bâche à bulle » de 3mx1,5m , emballage d’électroménager ou de canapé que l’on trouve chez DARTY ou CONFORAMA.
Cela couvre tout le pare brise, elle passe dans les portes pour la fixer, cela en plus des protections intérieures classiques à ventouses. 
Mon avis perso : une solution gratuite mais c'est comme les protections extérieures pas très discret, ni esthétique

Attention à la batterie de la cellule sans bouger : Les journées sont courtes, la ventilation du chauffage tourne en permanence. Pour ma part avec un fourgon et une batterie de 80Ah nous tenons 3 jours sans bouger (en économisant: utilisation des lampes et de l'air pulsé. Pas de télé) 

Pour un séjour de longue durée, il faut prévoir de quoi recharger les batteries ou une  2eme batterie ou il y a les panneaux solaires (100w mini) ou  le groupe électrogène (j'en dirait pas plus: je n'en ai jamais utilisé)

Un message d'un internaute

Bonjour,

Étant ccariste PL, je me sert très souvent du groupe électrogène, été comme hiver, pour le faire démarrer au premier coup, j'utilise une bombe de nettoyant de frein, que l'on trouve chez tout les accessoiristes & pièces détachées. Une très légère pulvérisation dans le philtre a air suffit a démarrer au premier coup. Le moteur ne s'emballe pas, et ne cliquette pas comme avec du start pilote que j'avais essayé précédemment. En espérant que cette astuce puisse rendre service aux utilisateurs de groupe électrogène. 
Cordialement MB

Par grand froid (> à -15°C) le plus gros problème est le gel  si le réservoir d'eau sale est sous le châssis. 
Deux cas 

Le séjour est court et l'autonomie du réservoir d'eau sale est suffisant: c'est pas gênant s'il gèle (attention au conduits d'arrivée d'eau sale, cf. plus loin)

Sinon  il faut mieux utiliser un seau car il est très difficile de l'empêcher de geler .

Même avec le seau, par grand froid, après utilisation de l'eau  (douche, vaisselle) penser à mettre de l'antigel ou du gros sel (attention aux sondes qui sont métalliques). Les bouchons de gel s'installent dans les parties basses des tuyaux, qui mènent au réservoir d'eau sale, car naturellement s'il n'y a pas de pente, il y a des parties basses où l'eau stagne. il y a aussi la possibilité d'installer un cordon
chauffant électrique autour de la tuyauterie.... mais j'ai des craintes pour la batterie ???
Pour l'antigel ne pas hésiter de remplir la totalité de la portion horizontale du tuyaux . En gros avec 300ml d'antigel pur on obtient 900ml de solution permettant de tenir 2 jours, autre solution:  il est toujours possible de rouler un petit peu pour évacuer l'eau dans les tuyaux... mais c'est pas pratique.

Il n'est pas obligatoire de laisser le chauffe-eau allumé en permanence. Après utilisation, le refaire chauffer au moins 4 fois par jour. Si vous avez deux bouteilles de gaz (donc de l'autonomie), autant ne pas couper le boiler s'il fait froid notamment si la température est <0°c en pleine journée.

Ayez à côté de l'entrée un tapis en plastique ou un caillebotis et une brosse pour enlever la neige des chaussure avant de rentrer. Le caillebotis  est surtout utile en fin de saison sur les parkings en terre qui se transforment en boue.

Les conseils classique de l'automobile : Ne pas mettre le frein à main mais plutôt utiliser une vitesse (c'est pas évident avec une cale) et décoller les essuie-glaces: prévoir des bouchons de bouteilles (voila un idée simple )

Essayez de se garer de façon à profiter des premiers rayons de soleil du matin, surtout sur le pare brise du porteur. Pensez à l'ombre des immeubles, le soleil reste bas l'hiver.

Si le parking est plein de neige, vous pouvez faire un petit mur autour du camping car pour isoler le plancher.

Si vous avons un tuyau de remplissage d'eau, ne pas oublier de le vider après utilisation. Mieux vaut utiliser un tuyau plat sur enrouleur (Par contre il faut le dérouler entièrement pour pouvoir l'utiliser)

Si vous avez une penderie au-dessus du chauffage c'est l'idéal pour sécher le matériel de ski. Pour les chaussures vous pouvez mettre du papier journal pour absorber l'humidité.

 

Confort dans la cellule
Il est vrai que si l'on va souvent à la neige, deux points reviennent souvent, personnellement je n'ai jamais essayé le premier, mais j'apprécie le double plancher. 

Chauffage central ALDE
Comme à la maison, une chaudière chauffe le liquide qui circule grâce à un moteur électrique (faible consommation) dans des canalisations et des
radiateurs qui font le tour du véhicule. Le chauffage est alors parfaitement réparti dans tout le camping-car. De plus ce type de chauffage est silencieux. Autre avantage, un échangeur récupère en roulant les calories du moteur et rend donc le chauffage central efficace en roulant
Inconvénients :  Non seulement le système est plus cher, mais il faut prévoir le mobilier en conséquence, c'est pourquoi on le trouve rarement (surtout utilisé par Autostar et sur des ccars Allemands)

Double plancher

On a démarré avec le fameux VW Transporteur et toit relevable en toile : utilisation estivale de Mai à Octobre.

Après on a eu un fourgon avec rehausse

 Premier week-end au ski,le fourgon avait un Truma 3000W mais pas de ventilation => moral : 0° à 10cm du plancher et ...35° en haut.

Après installation de la ventilation forcée et passage des tuyaux d'eau dans les gaines du chauffage : ça été nettement mieux, plus de gel jusqu'à -15°C (sauf réservoir extérieur).

Pour le  dernier ,le fourgon était obligatoirement prévu sur un double plancher

Par comparaison voila ce qu'apporte le double plancher
Du confort : la chaleur est bien répartie, pas de sensation de paroi froide
L'air est moins sec, il n'y a qu'une bouche de chauffage, le reste se fait via le double plancher.
Aucun pb de gel, étant donné que les gaines de chauffage sont dans le double plancher il est très facile de  passer contre, les tuyaux d'eau.
Après avoir roulé avec -13°C, le chauffage route n'avait pas été suffisant pour empêcher le gel des tuyaux d'eau dans le double plancher, 10 à 15mn de chauffage on été suffisant pour dégeler les tuyaux.
L'eau propre et l'eau sale sont vraiment hors gèle.
Les rangements bas sont même plus chaud que les placards du haut, 
Idéal pour avoir une couette chaude le soir en faisant le lit, 
pas d'air froid dans le dos quand on est couché, 
Idéal aussi pour chauffer les chaussures de ski (un peu moins pour les odeurs, les coffres sont sous les lits)
Le sol est chaud on peut presque rester pied nu.

 

Au retour
Bien penser à nettoyer les chaînes, ne pas négliger le châssis: souvent les routes sont salées, un coup de karcher sera le bienvenu

Un remerciement à ceux de http://fr.groups.yahoo.com/group/campingcar et http://fr.groups.yahoo.com/group/cclf qui m'on donné un coup de main. 

Maintenant il ne vous reste plus qu'à choisir une  station de ski pour vous accueillir Pour cela  vous pouvez allez voir deux sites  : http://lsinzelle.free.fr/Stations/Stations.htm et http://perso.orange.fr/voyage.camping.car/pratique/hiver.htm

Pour nous contacter