MOTORISATION D'UN MARCHEPIED

        

Remonter
Accoudoirs
Accoudoirs (2)
Allumage frigo
Caméra de recul
Châssis  AL-KO
Chauffage
Coffre sous dînette
Coffre sous châssis
Convertisseur 220V
Améliorer couchages
Douche extérieure
Fauteuil pivotant
Glissiere
Insonorisation
Ikéa
Led (Spot)
Lit pour enfant
Marchepied
Marchepied (ht)
Mise hors gel
Parabole orientable
Portable mouchard
Porte-ski
Rangements
Rallonge de  table
Rideau cabine
Seche serviette
Sécurité
Vanne de vidange
Ventilateur de frigo
Ventilateur (2)

Cette page a été réalisée par Bruno MOQUETTE . Pour toute reproduction, veuillez demander l'autorisation à Bruno par Émail à l'adresse suivante : bmoquette@free.fr .

 L'idée

Sur beaucoup de camping-cars, le marchepied d'origine est manuel, c'est à dire qu'il faut descendre du véhicule pour le rentrer ou le sortir, à chaque fois que l'on en a besoin.

Même si la position rentrée est souvent signalée au tableau de bord par un voyant ou un buzzer, il n'est jamais agréable ( surtout quand il pleut..) au moment où l'on tourne la clef de contact pour démarrer, de s'apercevoir qu'on a encore une fois oublié de le rentrer, et on doit redescendre pour s'acquitter de cette obligation.

Sur certains modèles haut de gamme, le marchepied est commandé électriquement pour éviter ce désagrément. On peut bien entendu remplacer le marchepied manuel d'origine par un modèle électrique, mais le prix de cet accessoire est assez dissuasif, j'ai donc amené à réfléchir à la possibilité de motoriser celui qui équipait mon CC ( un CHALLENGER 450 SX de 1992).
Il s'agit d'un marchepied manuel de type "tiroir" monté sur de très nombreux modèles de CC.


Le marchepied d'origine

Ayant fait l'inventaire de ce qui me serait nécessaire pour cette opération, je me suis mis en quête d'un moteur 12 Volts dans les pièces détachées de récupération qui encombrent mon garage....;) et oh surprise, j'ai trouvé un petit moto-réducteur acheté dans une solderie il y a quelques années. Pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans le même genre de modification, je pense qu'un moteur d'essuie-glaces devrait faire l'affaire également.

Le moto-réducteur 12 Volts / 70 tours/min

Restait à trouver un moyen de transformer la rotation du moteur en translation. Pour ce faire une courroie crantée de distribution usagée et un pignon d'arbre à came, également trouvés dans mon fatras, feront l'affaire.

La réalisation de la partie mécanique

Première étape : s'assurer que le tiroir du marchepied coulisse librement pour ne pas faire forcer le moteur inutilement, ce qui n'était pas le cas du mien qui était légèrement faussé, ce qui m'a obligé à redresser les guides.

 

Deuxième étape : supprimer le dispositif de verrouillage du marchepied, qui sera inutile une fois motorisé
  verrouillage à supprimer

 

Troisième étape : fixer le moteur à l'intérieur du support du marchepied (cornières coudées et tôle d'aluminium)

Mise en place du moteur et de la poulie d'arbre à came (soudée sur un pignon dont l'alésage correspond au diamètre de l'arbre moteur).

 

Quatrième étape : fabrication de la partie arrière.

J'ai soudé 2 cornières sur l'arrière du support pour fixer la traverse ( boulonnée sur les cornières dans des trous oblongs pour la tension du galet ), ainsi qu'un rail pour le fin de couse "marchepied rentré".

Pour assurer l'entraînement du tiroir (marchepied) la liaison avec la courroie est effectuée par 2 petites pièces dont une est soudées sur la partie arrière du tiroir, et qui prennent la courroie en "sandwich".


La partie mécanique terminée

 

Réalisation de la partie électrique.

Mon choix s'est porté vers la double commande, c'est à dire par un bouton placé au tableau de bord, et un placé à l'entrée de la porte de la cellule.
Pour les boutons de commande, des boutons de vitres électriques ( ici de Citroën CX ) achetés à la casse feront très bien l'affaire.

bouton au tableau de bord


bouton près de la porte de la cellule


Il faudra bien sûr alimenter le tout par une source 12 Volts non coupée par le contact, pour pouvoir utiliser le marchepied lorsque le véhicule est à l'arrêt et protégée par un fusible.

Il conviendra également "d'habiller" la partie mécanique une fois remontée sous le plancher, de manière à la protéger des projection d'eau et de boue.

Bruno MOQUETTE

bmoquette@free.fr
http://www.campingcar-infos.com

En complément, une idée de J.P Rossi : Tu peux a l'occasion mettre un relais pour , lorsque tu met le contact moteur , avoir le marche pied qui se
rétracte ( il faut un contact de fin de course ).

Vous pouvez également voir le site Thierry Kucharski , 2 avis valent mieux qu'un 

Pour nous contacter