Mise à jour le 16/10/2012
 SÉCURITÉ
 
On connaît la facilité pour rentrer dans un véhicule, alors pour vous rassurer ou vous protéger lorsque vous dormez à l'intérieur de votre camping car,  voici quelques idées pour mieux vous protéger.

Ces bricolages sont prévus uniquement pour se protéger lorsque vous êtes à L'INTERIEUR du véhicule.

Si vous voulez connaître l'avis d'autres camping caristes vous pouvez consulter le site d'Alain Guillard : Dossier sécurité 

Il y a également le site d'olivier le trafic aménagé

Remonter
Accoudoirs
Accoudoirs (2)
Allumage frigo
Châssis  AL-KO
Chauffage
Coffre sous dînette
Coffre sous châssis
Convertisseur 220V
Améliorer couchages
Douche extérieure
Fauteuil pivotant
Glissiere
Insonorisation
Led (Spot)
Lit pour enfant
Marche pied
Mise hors gel
Parabole orientable
Portable mouchard
Porte-ski
Rangements
Rallonge de  table
Sécurité
Vanne de vidange
Ventilateur de frigo
Ventilateur (2)


Pour bloquer les portes avant vous pouvez passer une sangle, ou éventuellement une chaîne entre les poignées des deux portes avants.

Voila un moyen relativement simple de fermer un porte depuis l'intérieur.

Ces anneaux ne résisterons pas bien longtemps, mais avant de les arracher vous aurez le temps de réagir.

Ces anneaux se trouvent dans des magasins de bricolage, au rayon volet.

Pour les renforcer j'ai soudé les pattes autour de l'anneau.

L'avantage de ce système est qu'il permet de bloquer la porte si celle-ci est un peu éloignée (photo 1) ou si elle n'est pas dans le même plan. (photo 2)

 

Antivol pour les portes du porteur, celles sont  faciles à crocheter par les indélicats ! Cet antivol se compose de trois parties facilement réalisables, primo : un fer plat de 4cm de large et riveté sur la porte.
Voici le résultat quand la porte est fermée.

Secondo : d’un boulon (avec une molette pour la facilité de la mise en œuvre)

Tertio: d’un deuxième fer plat de même largeur mais un peu plus long, 

 

Ce dernier est fixé par le biais du boulon sur le premier fer quand la porte est fermée.

NB : les fers sont percés et filetés au diamètre du boulon.

Jean-Pol  Vassart

 

La solution de Gérard Constant

J'ai réalisé très simplement une barre de sécurité au niveau des portes avant :
Matériaux
- un système antivol de blocage de pédalier automobile 
- une longueur de barre à penderie de diamètre intérieur de quinze mm.

Travaux :
couper l'antivol au niveau de la marque rouge sur la crosse , (son milieu dans la partie rectiligne), et agrandir cette crosse en y insérant la barre à penderie. Rendre solidaire cette rallonge par soudure ou assemblage par vis ou rivets pop suivant outillage et convenance. Masquer par du tuyau d'arrosage les raccords.

L'entrave finie ...... environ 20 euros;

N.B. Pour une complète sécurité , il est nécessaire de désactiver l'automatisme de l'ouverture de la porte de cellule à partir du déverrouillage central car , après bris d'une glace latérale avant, l'action sur une poignée d'ouverture déverrouille toutes les serrures--
Les remarques de  Franz PIERARD

Je suis particulièrement sensibilisé à ce problème aussi je me permets quelques observations, uniquement dans un but constructif, suite à ma propre expérience après un cambriolage. Mon épouse et moi nous trouvions à l'intérieur du Ccar.

Remarque 01 : je possède un FIAT DUCATO mais le FORD a les mêmes caractéristiques. La vitre fixe peut être facilement enlevée de l'extérieur en découpant au cutter le caoutchouc de fixation. ( je l'ai vécu ).

Remarque 02 : il est alors très aisé d'introduire le bras et d'actionner la manivelle pour abaisser la vitre coulissante. Il n'est alors pas nécessaire d'ouvrir la portière pour s'introduire à l'intérieur. Donc l'alarme déclenchée par les contacts de porte ne fonctionnera pas.
Dans mon Ccar, les vitres sont électriques, donc pas de manivelle. Sans contact, les boutons de commande sont inactifs. Donc impossible d'abaisser la vitre. Sauvé !
        

Remarque 03 : Ah oui ? le cutter qui a servi à découper le caoutchouc de la vitre n'est pas encore hors d'usage. Aussi, la sangle de protection est une proie facile pour cet engin de destruction. Il ne reste plus alors qu'a ouvrir la portière pour s'introduire.

L'alarme doit alors fonctionner ! Oui mais à l'époque de mon cambriolage je n'en avais pas. C'est bien sur une grosse erreur qui a été réparée depuis (mais trop tard).
De toute façon, elle n'aurait pas fonctionné. Avant d'ouvrir la portière, de l'extérieur ils avaient placé une carte téléphonique pliée en deux à l'emplacement du contact de porte. En cas d'ouverture, la carte maintient le contact et la lumière cabine ne s'allume pas, donc pas d'alarme.
Il existe toujours une solution pour y remédier. Il faut installer un autre contact dont l'emplacement n'est pas connu, de préférence à l'opposé des charnière. En cas d'ouverture, le fonctionnement sera plus rapide.

EMPECHER L'OUVERTURE de la portière du porteur.

Excellente solution dans la suite de l'article de Jean-Pol VASSART.

Amélioration proposée : au lieu d'une molette avec tige filetée, qui demande un temps de vissage et ensuite dévissage, je propose d'utiliser une tige ronde mais lisse traversée à 1 cm du bout par une goupille fendue ( ou un clou ). Avec cette solution un quart de tour ( 90 ° ) suffit pour bloquer rapidement la portière. Ce système est utilisé pour fermer les portes des coffrets ou armoires électriques. Il est possible de le réaliser soi-même. 

Amélioration suite la petite tige perpendiculaire à l'axe du bouton dépasse des deux côtés. Avant de la placer sur l'axe, j'ajouterais un léger ressort à la compression
pour appliquer la petite tige contre l'arrière de la plaque, en fonctionnement.
A l'arrière de la plaque, un coup de disqueuse à 90° de la fente pour
provoquer un logement pour accueillir la petite tige. Le ressort la maintient en place et même des coups sur la porte ne pourront faire tourner le bouton. Pour enlever le
bouton, une légère pression suivie d'un quart de tour.

AUTRE SOLUTION : La aussi j'apporte mon expérience. J'ai de mon côté utilisé un système de chaînette prévue  pour limiter l'ouverture d' une porte de maison.
Dans le cas ou la portière a été forcée, soit la serrure fracturée, soit la vitre enlevée, lors de l'ouverture, après quelques centimètres , la portière reste calée par la chaînette mais est suffisamment ouverte pour actionner le contact de l'alarme.

AUTRE SOLUTION : Vous n'êtes pas bricoleur ? Vous n'avez pas confiance en l'électronique ?
Vous avez une autre possibilité : UN CHIEN. Avec lui pas besoin d'électronique. Il a une oreille et un nez infaillible. Très bien. C'EST UN BON CHOIX.
J'ai un BOXER de 35 kilos, avec une mine patibulaire. Lorsqu'il est assis au volant, c'est dissuasif.
QUESTION : lors de mon cambriolage pourquoi n'a t'il pas réagit, et nous non plus ? Et bien nous avons reçu une dose de gaz soporifique, ainsi que notre chien. Nous étions donc hors de combat pour plusieurs heures.

RIEN n'est TRÈS SIMPLE comme vous pouvez le constater.
Je planche donc actuellement sur la détection d'un gaz soporifique. Des solutions ont été proposées dans des revues d'électronique.  
J'ai aussi réalisé un système électronique de " détection d'approche " autour du Ccar. Le matériel existe dans le commerce en Belgique ainsi qu'en France.

Je termine le placement de mes détecteurs d'approche tout autours du CCar. ( système avec sondes sonar ).C'est une adaptation d'un matériel utilisé comme avertisseur de recul. c'est génial, si l'on s'approche à 1 mètre, petits bips courts,
60 cm, bips rapides et 30 cm son continu. Il est ainsi possible d'apprécier
le mouvement autours du CCar.

Surtout ne plus conseiller une sangle aux portières, sauf pour se dépanner. c'est vraiment une fausse sécurité.


amicalement,
midget

Les remarques de Denis Gallardo

Bonjour ami camping cariste, J'ai visité votre site fort intéressant et la lecture de la rubrique sécurité ma incité à vous informer du système que j'utilise. 
Des messages sur Internet ou articles de presse, relatent la mésaventure de quelques camping caristes cambriolés en douceur pendant leur sommeil (même le molosse dormait !).
La méthode est sans risque pour le cambrioleur.
Il lui suffit de vaporiser un gaz soporifique par une entrée d'air du camping-car, par exemple les grilles d'aération de cellule, de frigo, de chauffage ou par l'extracteur d'air du bloc cuisine.
Après quelques minutes de patience l'intrus passe à l'action tranquillement (Le chien s'est calmé et "ronronne", on y va !).
Il existe un moyen simple de se prémunir contre ce genre d'agression: mettre la cellule en surpression afin d'empêcher la pénétration de gaz dans l'habitacle.
Nombreux sont les camping-cars équipés de ventilateur sur lanterneaux du type Turbovent ou autre sur lequel il est possible de contrôler la vitesse de rotation, donc le débit d'air et d'inverser le sens du flux.
Pourquoi ne pas utiliser cet équipement pour se protéger de gaz agressifs ?
Shunter au préalable le contacteur de capot cela permettra le fonctionnement de l'appareil capot fermé.
Le capot fermé n'empêche pas la circulation d'air, sécurité oblige.
Il suffit de faire tourner l'hélice du ventilateur dans le bon sens pour souffler de l'air dans l'habitacle.
Cette ventilation suffit à mettre en légère surpression l'habitacle et à provoquer un balayage d'air à partir du lanterneau vers l'extérieur de la cellule.
Ainsi toute tentative d'introduction de gaz depuis l'extérieur se soldera par un retour à l'expéditeur (l'arroseur arrosé ! A moins que le voleur ne grimpe sur le toit pour vaporiser son produit, mais il risque de faire du bruit et d'être remarqué. Il sera toujours plus
discret au ras des pâquerettes !)
Contrôle de l'efficacité du système: la fumée d'une cigarette à proximité des orifices confirmera que l'air de l'habitacle est bien expulsé vers l'extérieur.
Le turbo vent au ralenti reste supportable pour les oreilles et n'est pas gourmand en énergie.
De plus il est plus efficace qu'un détecteur de gaz qui vous sort de votre sommeil mais ne vous protège pas de l'inhalation de gaz soporifiques.
Ce n'est pas cher (investissement 0) et cela marche!
L'idéal serait de coupler les deux systèmes c'est à dire détecteur de gaz et ventilation. Le détecteur de gaz pouvant activer la ventilation forcée du lanterneau. C'est plus cher mais c'est le top !
 
Le partage des idées est toujours enrichissant. 

Salutations et au plaisir de vous lire.
Denis GALLARDO

Les remarques de Interflou@aol.com

j'ai lu avec un grand intérêts vos " trucs et astuces " .
je me permet d'ajouter la mienne si elle peut vous être utile .
Je préfère toujours la chaîne par rapport a la lanière . J'ai pu constater que celle ci n'abîmait pas les poignées, si l'on prend quelques précautions.....par contre je passe celle ci en plus dans le volant .........toute tentative d'ouverture de porte déclenche ainsi le klackson

Les remarques de  magie22@wanadoo.fr

pour bloquer les portes du camping car je met une chaîne avec cadenas que je prend dans un coopérative maritime il ce vende par 5 et on les ouvre avec la même clef (bien pratique pour le trousseaux ) 

Le message de Salaun j.y

J'ai remplacé la lanière entre les deux portes par un câble d'acier inséré dans une gaine de plastique. Un anneau à chaque bout que je relie par une manille ou un cadenas.

Le message de joel caparros 

Pour condamner les portes avant j'ai boulonné deux solides verrous  peint en
noir sur les montants. ils coulissent dans les cadres de porte au niveau des enrouleurs de ceinture. c'est assez bas et peu visible. Il faudrait rentrer dans le CC pour les déverrouiller. J'ai aussi mis un joint devant les contacteurs de plafonnier.

Le message de Jean-Yves Monfort

Concernant la sécurité:un petit dispositif simple pour empêcher l'ouverture des portes avant sur un Ducato. Un bout de profilé plat en alu  (ou en fer) que j'ai plié puis fixé sur la tôle de la porte par un rivet pop, après avoir démonté la poignée accoudoir. Pour faciliter la rotation de ce profilé il suffit de limer un peu le plastique de la poignée sur un peu plus de la largeur du profilé. 

 

Le message de Poy 68

J’ai regardé avec intérêt votre site et j’ai eu envie de vous faire part de ma méthode pour la fermeture des portières de l’intérieur

Rapide pour fermer  
Rapide pour ouvrir  
Inaccessible de l’extérieur même fenêtre ouverte

Le principe :

D’un côté un crochet fixé au montant du siège 
De l’autre côté sur la portière un anneau pour y passer le crochet  

 

 

Pour nous contacter